"L'époque" : la parole aux jeunes

"L'époque" : la parole aux jeunes
2 images
"L'époque" : la parole aux jeunes - © Bac Films

Ils chantent, font les idiots, se lancent dans des discours, dansent, rappent, s'embrassent, frappent. Bref, ils s'expriment.

De 2015 à 2017, le documentariste Matthieu Bareyre est parti, de nuit et caméra au poing, à la rencontre des jeunes dans les rues de Paris. Son objectif : recueillir leurs témoignages et capturer l'air du temps alors que la capitale française se remet des attentats.

Chacun y va de son point de vue pour décrire ce qu'est "l'époque", parfois avec humour et toujours avec conviction. Pour Rose, une militante charismatique qui se sent de plus en plus désolidarisée de sa nationalité française, c'est "le son que ça fait quand tu te prends un coup de matraque : les pok poks poks". Les confrontations avec la police sont presque aussi nombreuses que les célébrations chez cette génération désireuse de changements, qui exprime sa colère, ses inquiétudes et ses envies.

Rassemblant des témoignages de jeunes issus d'horizons très variés, "L'époque" ne tisse pas un discours d'ensemble de leurs propos. Les points de vue divergent et les contradictions abondent dans un fourre-tout d'idées électriques, entre un idéalisme naïf et un réalisme pessimiste. Vibrant à leur rythme, le film parvient à se saisir magnifiquement d'une jeunesse qui brûle comme un feu dans la nuit, dévorante, dangereuse et salutaire.

 

"L'époque" est à découvrir au Cinema Nova à partir du 7 septembre.