"L'Adieu Final" : science fiction et ultime songe

"L'Adieu Final" : science fiction et ultime songe
"L'Adieu Final" : science fiction et ultime songe - © Tous droits réservés

La comédienne bien connue sur YouTube fête le palier des 200.000 abonnés avec un court métrage de science-fiction qui parle de rêve et de mort avec douceur.

 

Juliette Tresanini, comédienne et moitié de la chaîne YouTube Parlons peu mais parlons ! (l’autre étant Maud Bettina-Marie) a commencé à développer sa chaîne personnelle il y a deux ans. Elle y poste des vidéos et courts métrages toujours fins et drôles, à son image. Juliette Tresanini joue aussi en parallèle dans la série télévisée “Demain nous appartient”. Pour fêter les presque 200.000 abonnés de sa chaîne YouTube, elle a posté un court métrage de science-fiction réalisé par Aurélien Rapatel dans lequel elle co-tient le premier rôle. Une belle idée de la créativité qui émerge de la plateforme de vidéos.

 

Camille et Gaspard sont frère et soeur, élevés à la lecture du Petit Prince et la tête dans les étoiles. Alors que leur mère est en phase terminale, elle tombe dans le coma. Pour supporter l’attente de la mort, Camille décide de modifier une machine de rêve collective pour créer “l’adieu final”. Il s’agit de la simulation des derniers instants de la vie d’une personne qui choisit un lieu qui l’a marqué pour partir en paix. Le frère et la soeur peuvent alors dire au revoir à leur mère et aident ensuite de plus en plus de monde à mourir avec l’adieu final. Par son aspect science-fiction et onirique, le court métrage fait penser à Inception et sa machine de rêve collective. Dans la réalisation, “L’Adieu Final” évoque aussi l’esthétique du jeu vidéo, il est à la fois complètement irréel et très réel, on ne peut s’empêcher de penser au débat sur l’euthanasie et le droit à mourir dignement. Un court métrage intelligent qui soulève quelques questions et que les comédiens portent superbement.

 

 

Bientôt les 200.000 abonnés pour la chaîne de Juliette Tresanini !