L'actrice française Jeanne Moreau au secours des Pussy Riot

Jeanne Moreau
Jeanne Moreau - © ALAIN JOCARD - IMAGEGLOBE

L'actrice française Jeanne Moreau va s'engager dans la défense du groupe de rock contestataire russe Pussy Riot et lire mercredi dans des médias français une lettre de Nadejda Tolokonnikova, l'une des deux jeunes femmes emprisonnées, a annoncé à l'AFP son secrétariat.

"A mon âge, je ne peux plus monter sur les barricades. Je prends la parole pour exprimer ma révolte. Je veux toucher le plus de monde possible pour dénoncer ce qui arrive à cette jeune femme, dont la vie est en danger", dit Jeanne Moreau.

Dans une nouvelle lettre publiée le 19 octobre et transmise par une avocate, Nadejda Tolokonnikova dit craindre "pour sa vie", dénonçant les "bourreaux" du système pénitentiaire russe.

La lettre que va lire Jeanne Moreau a été rédigée par la Pussy Riot dans sa cellule du camp de travail n°14 de Mordovie. Elle y a repris une grève de la faim après y avoir été ramenée, selon elle, de force à l'issue de deux semaines d'hospitalisation.

Nadjeda Tolokonnikova, 23 ans, purge avec une autre jeune femme, comme elle mère d'un enfant en bas âge, une peine de deux ans de camp pour avoir chanté début 2012 une "prière punk" contre le président russe Vladimir Poutine dans la cathédrale du Christ-Sauveur à Moscou.


Belga