"Kapitalistis", la satire sociale qui tire un peu trop sur la corde

Le nouveau court métrage de Pablo Muñoz Gomez est disponible en streaming sur Arte pendant 7 jours, il est aussi nominé pour les European Film Awards 2017.

 

Pablo Muñoz Gomez est un jeune réalisateur sorti de l’Institut des Arts de Diffusion, il a connu le succès avec son film de fin d’études Welkom une fiction dans laquelle il abordait l’apprentissage de la langue néerlandaise pour un père et son fils. Muñoz Gomez prend le pari de l’absurdité et ce premier court lui a valu de nombreuses récompenses notamment le Magritte en 2014. Entre temps c’est vers le documentaire que le réalisateur s’est tourné avec Intégration Inch’allah où il raconte le programme d’intégration flamand pour les arrivants syriens, irakiens, marocains…

 

Produit par Roue Libre et Origine Films et co-produit par la RTBF, le tout nouveau film de Pablo Muñoz Gomez est une fable de Noël sur fond de crise. “Kapitalistis” raconte l’histoire d’un père immigré grec en Belgique livreur de pizza payé au lance-pierre. Un jour son fils de 5 ans lui dit que le Père Noël est un capitaliste parce qu’il apporte des jouets aux enfants riches et des pulls aux pauvres. Le père va alors tenter de gagner plus d’argent pour offrir le sac Powermax tant convoité par son fils. “Kapitalistis” est donc un film sur fond de vérité sociale qui a voulu prendre le parti de l’humour pour aborder les questions de la précarité et de l’immigration. Cet humour justement n’est pas forcément justement dosé et cela ressemble un peu trop à une grande farce surjouée, qui édulcore un bon sujet de base. Mais les goûts et les couleurs…

 

Le court métrage trouve tout de même le succès puisqu’il est nominé pour les European Film Awards et au Festival de Locarno. Il a reçu le prix du meilleur court métrage européen au festival Seminci Valladolid et a été récompensé au Vevey International Funny Film Festival.

 

Retrouvez l’interview du réalisateur qui explique son sujet.