"Jurassic World" s'apprête à ouvrir ses portes

"Jurassic World" arrive mercredi 10 juin en Belgique, avec Chris Pratt et Bryce Dallas Howard
"Jurassic World" arrive mercredi 10 juin en Belgique, avec Chris Pratt et Bryce Dallas Howard - © ©Universal Pictures

Nouvel épisode de l'illustre saga lancée en 1993 par Steven Spielberg, "Jurassic World" arrive dans les salles obscures belges le mercredi 10 juin, avec en vedette un nouveau dinosaure, l'Indominus Rex.

Cela faisait quatorze ans que les spectateurs attendaient ce quatrième volet. Annoncé depuis une décennie, "Jurassic World" se présente à la fois comme une suite directe des deux premiers épisodes, ceux réalisés par Steven Spielberg, et un reboot qui ouvre la porte à une nouvelle trilogie.

Plus de vingt ans après les événements du premier film, le rêve du milliardaire John Hammond a finalement vu le jour. Sur Isla Nublar, une île au large du Costa Rica, un gigantesque parc avec des dinosaures comme attractions principales attire 20.000 visiteurs par jour. Pour augmenter à niveau la fréquentation, les scientifiques mettent au point une nouvelle espèce génétiquement modifiée, l'Indominus Rex.

L'Indominus Rex, la star de "Jurassic World"

Le dinosaure est censé devenir la vedette du parc, capable d'attirer de nouveaux visiteurs. Mais les choses vont bien évidemment dégénérer et la créature, qui parvient à s'échapper de son enclos, va rapidement se transformer en machine à tuer et semer la terreur dans le parc.

Tous les espoirs pour parvenir à le stopper dans son élan carnassier reposent désormais sur les épaules d'Owen, en charge d'une équipe de dresseurs de raptors. Cet ancien militaire est incarné à l'écran par Chris Pratt, nouveau chouchou d'Hollywood depuis que "Les Gardiens de la galaxie" a cartonné au box-office. Pour porter ce reboot-suite, Universal Pictures a entièrement renouvelé le casting. Exit Sam Neill, Laura Dern et Jeff Goldblum et place à un casting international composé de Bryce Dallas Howard, Vincent D'Onofrio, du Français Omar Sy ou de l'Indien Irrfan Khan.

Un projet amorcé en 2010

"Jurassic World" possède tous les ingrédients pour devenir le blockbuster de l'été 2015. À son rythme effréné, ses effets visuels et ses effets de surprise s'ajoute sa longue attente. En 2003, deux après la sortie du troisième volet, Steven Spielberg annonçait déjà son développement. Mais les morts de Michael Crichton, auteurs des romans originaux ("Jurassic Park" et "Le Monde perdu"), et de Stan Winston, maître des effets spéciaux, ont retardé sa concrétisation. Le film tel qu'on pourra le découvrir mercredi dans les salles n'a été réellement conçu qu'à partir de 2010, avec l'idée d'amorcer une nouvelle trilogie.

Lors de sa sortie en 1993, "Jurassic Park" avait crevé l'écran, marquant un tournant dans l'histoire des effets spéciaux. Avec 914M$ de recettes à travers le monde, le film est devenu à l'époque le plus gros succès de l'histoire du cinéma. Alors détenu par "E.T", un autre film de Steven Spielberg, le record a tenu jusqu'au naufrage du "Titanic" en 1997.