Jurassic World 2 : les révélations de Steven Spielberg

Christophe Bourdon a eu très peur des dinosaures
Christophe Bourdon a eu très peur des dinosaures - © RTBF

La première bande annonce de "Jurassic World", le quatrième épisode de la saga "Jurassic Park", a été dévoilée il y a quelques jours. Pour en parler, nous avons rencontré en exclusivité Steven Spielberg, de passage en Belgique.

Steven Spielberg, avant de parler de " Jurassic World ", pouvez-vous nous dire la raison de votre présence chez nous ?

Je suis venu en Belgique pour tourner la nouvelle publicité Basic Fit. J'ai découvert le spot précédent et j'ai été ébloui par le talent d'acteur de Marouane Fellaini. Il me rappelle E.T. : on ne comprend pas tout ce qu'il dit, il a l'air un peu perdu, mais on finit par s'attacher à lui. Et puis quand il dit " Waar is da feeestje ? ", c'est aussi fort que " E.T. téléphone maison ".

On verra quoi dans cette nouvelle pub ?

J'ai tenu à rester dans la tonalité des spots précédents, qui mélangeaient dignité et intelligence. Dans la pub que nous sommes en train de tourner et qui sortira en janvier, Marouane va dans une clinique pour personnes en surpoids. Là, il pointe les gens du doigt en leur disant sur un ton moqueur " Alors, les amis, on a un peu trop abusé des repas de fin d'année ? " Et puis il les amène chez Basic Fit, où la fille blonde et le monsieur musclé continuent de se moquer de leurs kilos en trop. Vous voyez, on retrouve une fois de plus l'humour fin et distingué de Basic Fit.

Bien. Passons donc à " Jurassic World ". Vous avez dévoilé il y a quelques jours la bande annonce de ce film dont vous êtes le producteur, et... Comment dire ?

Je sais : elle est renversante.

Ben... C'est surtout qu'on se dit que ça a l'air d'être un copier-coller du premier film.

Vous rigolez ou quoi ? Dans le premier film, les gens qui visitaient le parc se déplaçaient en jeep avec un toit transparent. Ici, ils se déplacent dans des bulles transparentes. C'est énorme comme différence !

Euh...

Dans le premier film, les dinosaures échappaient au contrôle des responsables du parc, et ils cassaient tout. Ici, les dinosaures échappent au contrôle des responsables du parc, et ils cassent beaucoup plus de tout.

Euh...

Dans le premier film, il y avait plein de dinosaures parqués sur une île. Ici, il y a plein de nouveaux dinosaures parqués sur une île. Et là où les dinosaures précédents étaient très, très, très méchants, ici on a un dinosaure génétiquement modifié qui est très, très, très, très, très méchant.

Euh...

Dans le premier film, les gens disaient " Run !! " pour échapper aux dinosaures. Ici, ils disent " Run !!! " avec trois points d'exclamation au lieu de deux.

Euh...

Et surtout, LA différence majeure : le premier s'appelait Jurassic Park, alors que celui-ci s'appelle Jurassic World. Vous saisissez maintenant ?

Ah oui, ok ! En gros, Jurassic World, c'est Jurassic Park, mais en plus grand.

Voilà.

Merci Steven Spielberg.

De rien.


Entretien : Christophe Bourdon

 

Eh ! Eh oh !!

Oui, Monsieur Spielberg ?

On ferait pas une suite à l'interview ? Mais qui serait plus grande que la première ? Avec encore plus de mots et de réponses ?

Je veux bien. Mais on va parler de quoi ?

Je peux vous faire plein de révélations sur la suite de Jurassic World.

Ah bon ? Une suite de Jurassic World est déjà prévue ?

Ben oui. Ce sera comme le premier Jurassic World, mais en plus grand. Plus de dinosaures, plus de voitures transparentes, et plus de trucs à casser.

Original. Et sinon ?

Eh bien, je peux vous dire que le film sera en grande partie inspiré par le petit séjour que je viens de passer chez vous pour le tournage de cette pub Basic Fit.

Ah bon ? Les dinosaures vont s'inscrire dans une salle de sports ?

Ne dites pas n'importe quoi, voyons ! (il sort discrètement un dictaphone et murmure) " Note pour le scénariste : prévoir une scène où les dinosaures s'inscrivent dans une salle de sports et piétinent Marouane Fellaini ". Bien. Où en étions-nous ?

Vous vouliez parler de la suite de Jurassic World, inspirée par notre pays.

Ah oui. Dans cette suite, de nouvelles espèces de dinosaures sont regroupées sur une île, où est installé un parc. Mais des dinosaures du nord de l'île, plus terrifiants que jamais, veulent prendre possession de tout le territoire. Leur but : le scinder en deux et privilégier uniquement les dinosaures du nord.

On peut en savoir plus sur ces dinosaures du nord ?

Vous verrez notamment un Théosaure et un Janosaure. Deux espèces particulièrement dangereuses, de la famille des tyrannosaures. Dans l'histoire, le Théosaure a débarqué sur l'île suite à une migration, et il y a trouvé asile. Alors que le Janosaure, lui, vient de l'intérieur.

Ils ont d'autres différences ?

Le Théosaure se jette sur toute créature qui lui est étrangère, car il estime qu'elles lui sont inférieures. Et le Janosaure, lui, se nourrit exclusivement de jambon. Mais pas du jambon frais. Du jambon pourri, de couleur brune.

Beurk...

Comme vous dites. Et attendez de voir la scène où le Janosaure se jette sur les drapeaux aux couleurs du parc et les déchire en morceaux. C'est d'une violence inouïe.

Et les autres dinosaures du parc ne font rien pour les contrer ?

C'est plus sournois que ça. Au début, le Michelocus, un dinosaure à crâne pelé, est l'ennemi juré du Théosaure et du Janosaure. Mais le Michelocus veut devenir le maître du parc, et il finit par s'allier au Théosaure et au Janosaure, en pensant qu'il pourra les contrôler.

Et alors ?

Eh bien, arrive ce qui devait arriver : dès que le Théosaure et le Janosaure rejoignent le clan des dinosaures dirigeants, ils se mettent à détruire le parc morceau par morceau.

Ils ont en effet l'air très effrayants ces deux nouveaux dinosaures !

Et je ne vous parle même pas de leur mère nourricière, le Bartosaure ! Un tyrannosaure rex qui leur dit quoi en faire en cachette.

J'imagine que ces dinosaures sont issus du clonage d'un ADN retrouvé dans un moustique, comme dans le premier film ?

Dans le cas présent, le Théosaure, le Janosaure et le Bartosaure sont tous recréés à partir d'un ADN puisé dans des mouches à m... C'est pour ça qu'ils passent leur temps à la foutre.

Ça se tient...

Attendez, je ne vous ai pas encore tout dit ! Ces tyrannosaures sont tellement puissants qu'ils sont même arrivés à faire fuir une espèce de dinosaures qui régnait pourtant depuis des années sur le parc. Ces dinosaures vivent désormais reclus dans une partie isolée du parc, le Poste Secondaire. Du coup, les responsables du site les surnomment les dinosaures du P.S. Et leur réclusion leur fait adopter des comportements totalement incompréhensibles.

Du genre ?

Vous verrez par exemple un iguanodonkelinx se dénuder dès que des visiteurs du parc sortent leur appareil photo.

Se dénuder ?

Oui, enfin, je vous rassure, ça reste un film tous public : l'iguanodonkelinx ne se dénude que jusqu'aux épaules. Mais cette attitude reste pour le moins bizarre, car c'est un animal qui est surtout connu à la base pour ses cris stridents.

Le film a l'air bien effrayant, en tout cas.

Oh, je vous rassure, il y aura aussi quelques moments d'humour. Dans le film, les scientifiques recréent aussi, et pour la première fois, des hommes des cavernes. Et parmi eux, vous découvrirez des hommes de Spy. Ce seront des personnages assez cocasses.

Pourquoi ?

Nous travaillons le scénario avec des spécialistes de la préhistoire, et ceux-ci nous ont expliqué que les hommes de Spy vivaient durant une ère calme et pacifique. Et donc, sur cette ère de repos de Spy, nos hommes de cavernes passent leur temps à se montrer entre eux leurs attributs dans des buissons.

C'est amusant.

Et il y a encore plus drôle ! Dans le film, il y a une scène où des oiseaux préhistoriques se jettent sur eux et les tripotent.

Quoi ?

Ben oui, ce sont les fameux ptérotactiles.

D'accord... Je vois que ça vole haut.

Ben oui, ce sont les fameux ptérotactiles.

Et sinon, j'imagine que le film s'appellera Jurassic World 2.

Eh bien non ! Le Théosaure et le Janosaure ont inspiré un tout nouveau titre au film.

Ah bon ? Lequel?

Jurraciste World.



Christophe Bourdon (qui a raccompagné fermement Steven Spielberg à la sortie, ndlr)