Jean-Jacques Annaud "stupéfait" de la disqualification de son film pour les Oscars

Jean-Jacques Annaud
Jean-Jacques Annaud - © TIZIANA FABI - AFP

Le réalisateur français Jean-Jacques Annaud s'est déclaré lundi à l'AFP "stupéfait" du retrait de son film franco-chinois "Le Dernier loup" de la course à l'Oscar du meilleur film en langue étrangère, après, dit-il, que le comité américain de sélection a considéré le film insuffisamment chinois, une décision "insupportable" pour le metteur en scène.

"On a fait notre film à partir d'un best-seller chinois, avec des acteurs entièrement chinois, dans des langues de la Chine - le mandarin et le mongol - et c'est une histoire qui a un contenu chinois. Je suis stupéfait", a déclaré M. Annaud lors d'une conversation téléphonique avec l'AFP

Doté d'un budget d'une quarantaine de millions de dollars (35 millions d'euros), financé à 80% par la Chine, "Le Dernier loup" ("Wolf Totem"), treizième long métrage du réalisateur français, 71 ans, a été tourné dans les steppes de Mongolie-intérieure, dans le nord de la Chine.

Le film avait été choisi début septembre par les autorités chinoises pour représenter la Chine aux Oscars.

Jean-Jacques Annaud a déclaré avoir appris la nouvelle de la disqualification du film officiellement le 9 octobre, par une lettre "très charmante mais dérangeante".

Selon le réalisateur français, le comité américain justifie son choix par le fait que la majorité de "l'apport artistique" du film ne vient pas de la Chine et qu'une partie de l'équipe technique n'était pas chinoise. "Ils me font rigoler, il me parlent d'une large équipe française, on était sept!", s'est indigné le réalisateur.


Belga