"House of Cards", "The Missing" et "Fais pas ci, fais pas ça" nommés au Festival TV de Monte-Carlo

Dans deux mois, une sélection de séries et téléfilms venus du monde entier sera présentée lors du plus grand événement télévisé organisé en dehors des frontières américaines. Pour une fois, les États-Unis ne dominent pas la sélection, avec comme principal représentant la série de Netflix "House of Cards" et ses acteurs Kevin Spacey et Robin Wright, nommés dans des prix d'interprétation.

C'est l'Angleterre qui vole la vedette aux États-Unis avec cinq citations, dont celles de la mini-série "The Missing" et de ses interprètes Frances O'Connor et Tchéky Karyo. Côté séries dramatiques, la Grande-Bretagne sera représentée par "The Fall", avec Gillian Anderson, et la moins connue "Happy Valley", l'histoire de Catherine, sergent au commissariat du Yorkshire, qui devra retrouver Ann, une petite fille enlevée pour une rançon. Son actrice Sarah Lancashire, ainsi que l'ancienne héroïne de "X-Files", sont également en course pour une récompense d'interprétation.

Les chances françaises à Monte-Carlo

Pour la France, Emmanuelle Devos défendra "La Loi", téléfilm sur Simone Veil. Le film est cité aux côtés de la mini-série "Jusqu'au dernier" réunissant Valérie Karsenti, Brigitte Fossey, Flore Bonaventura, Lionnel Astier et Marie-Christine Barrault.

Régulièrement citée et récompensée à Monte-Carlo, la comédie "Fais pas ci, fais pas ça" est à nouveau en compétition, ainsi que l'une de ses actrices principales Isabelle Gelinas. La comédie affrontera l'Espagnole "B&B, De Boca En Boca", l'Anglaise "Crackanory" et les Scandinaves "Bankerot", "Lilyhammer" et "Welcome to Sweden"

La Scandinavie et l'Australie à l'honneur

Diffusé à la fois en Suède et aux États-Unis sur NBC, "Welcome to Sweden" est produit par Amy Poehler ("Parks and Recreation") pour son frère Greg, qui a inspiré la série et qui y tient le premier rôle. La Norvège sera présente grâce à la troisième saison de "Lilyhammer".

Le Danemark aura droit à trois représentants : la mini-série historique "1864", bientôt diffusée sur Arte, le drama "The seaside Hotel" et la comédie "Broke".

Avec autant de citations que la France, l'Australie défendra les mini-séries "Secret and Lies" et "Anzac Girls". "Love Child", l'histoire d'un hôpital à Sydney en 1969, est également en compétition.