Hollywood rend un dernier hommage à Philip Seymour Hoffman à New York

Le cercueil de l'acteur de 46 ans, décédé dimanche d'une apparente overdose d'héroïne, est arrivé à l'église catholique Saint Ignace de Loyola, sur Park avenue à Manhattan, sur le coup de midi (17h GMT). Porté par une dizaine d'hommes en costume sombre, il a été escorté dans l'église par sa famille.

L'ex-compagne de l'acteur, Mimi O'Donnell, portait Willa, leur plus jeune fille de 5 ans dans les bras. L'aîné des trois enfants du couple, Cooper, 10 ans, était en chemise blanche et cravate, aux côtés de sa mère.

La cérémonie était fermée à la presse et au public, et seuls les invités figurant sur une liste ont pu franchir les lourdes portes de bronze de l'élégante église jésuite, inaugurée en 1898.

C'est dans cette même église qu'avaient eu lieu en 1994 les obsèques de Jackie Kennedy.

Dans l'assistance, avaient pris place les acteurs Amy Adams, Joaquin Phoenix, Justin Theroux, Julianne Moore, Ethan Hawke ou encore Michelle Williams.

Oscar du meilleur acteur en 2006 pour son rôle dans "Truman Capote", Philip Seymour Hoffman était l'un des acteurs les plus appréciés d'Hollywood et l'un des enfants chéris du cinéma indépendant. Sa mort a causé une émotion considérable.

Il a été retrouvé mort dimanche chez lui, sur le sol de sa salle de bains, une aiguille encore dans le bras. Plus de 50 sachets d'héroïne ont été découverts dans son appartement de Greenwich village ainsi que des seringues et des médicaments.

Jeudi soir, une centaines d'amis et proches, dont sa compagne, dont il s'était récemment séparé, leurs trois enfants de 10, 7 et 5 ans, et la mère de l'acteur, Marilyn O'Connor, s'étaient déjà réunis pour une veillée funèbre dans une chapelle funéraire près de l'église.

Philip Hoffman Seymour, blond solidement charpenté, avait tourné dans plus de 50 films, s'illustrant également au théâtre et à la télévision.

Il avait participé à plusieurs grosses productions hollywoodiennes, comme le troisième volet de "Mission Impossible" ou plus récemment la saga "Hunger Games", mais avait également joué dans tous les films de Paul Thomas Anderson, sauf "There will be blood".

Il avait reconnu avoir eu de gros problèmes de drogue et d'alcool quand il avait 20 ans mais il s'était ensuite désintoxiqué et n'avait plus eu de problème, selon lui, pendant 23 ans. Il avait rechuté en 2012 et suivi l'an dernier une cure de désintoxication de 10 jours.

La 64e Berlinale, qui a débuté jeudi, a prévu de lui rendre hommage avec la projection de "Truman Capote".


Belga