Gérard Corbiau vu par Andrée Corbiau, un documentaire empreint de complicité

Gérard Corbiau et son épouse, Andrée
Gérard Corbiau et son épouse, Andrée - © BELGA PHOTO CAROLINE CORBIAU

Le documentaire "Gérard Corbiau par Andrée Corbiau - L'automne aussi est une jolie saison", réalisé par Andrée Corbiau, Gilles Verlant et Thomas Fournet-Oberlé sera diffusé sur Arte Belgique le 10 avril à 22h30 et sur La Deux le 11 avril à 22h50. Il relate la carrière du cinéaste et la relation fusionnelle qu'il partage avec son épouse et co-scénariste depuis plus de 50 ans.

Récompensé notamment par deux Césars, un Golden Globe et deux nominations aux Oscars, le réalisateur des longs métrages "Le Maître de Musique", "L'année de l'éveil", "Farinelli - il castrato" et "Le Roi danse" a également créé de nombreux documentaires et ambitionne encore de multiples projets.

Andrée Corbiau souhaitait explorer les zones d'ombre du personnage. "Il parle très peu de lui. Définitivement, son langage est le cinéma", a-t-elle confié. A peine avait-elle commencé les interviews que leur trop intime complicité les "poussait à l'impression de 'déjà-vu', aux fous-rires et évidemment à l'ironie".

C'est pourquoi la réalisatrice a fait appel à un "esprit éveillé", le journaliste Gilles Verlant.

"Je savais ce que je voulais, et surtout, ce que je ne voulais pas. Pas de documentaire people, pas de nostalgie... et un peu d'humour. Je revendique pleinement le côté subjectif de ce documentaire, sinon pourquoi l'aurais-je réalisé? C'est Gérard Corbiau par Andrée Corbiau", insiste-t-elle.

Le titre du documentaire suscite la réflexion. "L'automne, c'est la saison que nous vivons, Gérard et moi. Nous ne sommes plus très jeunes, mais nous ne nous sentons pas encore appartenir à l'hiver. L'automne, c'est la chaleur de l'été qui perdure, c'est un calme qu'on savoure comme un fruit mûr, après le bruit de l'été et ses déferlements de vie. C'est le temps de l'équilibre, de la sérénité, de la générosité", explique Andrée.


Belga