"Genius", nouvelle série de National Geographic dédiée à Albert Einstein

La chaîne National Geographic lancera en avril prochain "Genius", une anthologie dédiée aux grands innovateurs. Pour sa première saison, la nouveauté s'intéressera à Albert Einstein, avec l'aide de Ron Howard à la réalisation et à la production.

Découvrir l'homme derrière le scientifique. Voilà la promesse de cette série en dix épisodes, qui sera lancée au printemps dans 171 pays via la chaîne National Geographic. Ce savant, qui a activement contribué à la science du XXe siècle, est connu pour sa théorie de la relativité, son équation E=MC2 et son prix Nobel de physique obtenu en 1921.

Mais derrière ce théoricien à la renommée mondiale se cache un humaniste aux valeurs pacifistes qui n'a eu de cesse durant sa vie de se battre contre les inégalités et les extrémistes. Né en Allemagne en 1879, Albert Einstein part à l'âge de seize ans en Suisse pour étudier. A Zurich, il rencontre Mileva Maric, qui devient sa femme et la mère de ses trois enfants. Dans les années 20, de retour au pays, ses origines juives et ses opinions politiques lui valent quelques soucis. Inquiet pour sa sécurité suite à la montée du nazisme, il fuit l'Allemagne dès l'arrivée d'Hitler au pouvoir en 1933 et choisit les Etats-Unis comme terre d'accueil.

Même au pays de l'oncle Sam, son combat ne s'arrête pas. Travaillant pour Princeton, il refuse de se rendre dans les universités fermées aux Afro-Américains. Son militantisme pour les droits civiques et contre le ségrégationnisme lui valent une surveillance de la part du FBI. Un harcèlement qui s'intensifie avec le maccarthysme, qu'il n'hésite pas à dénoncer.

Pour incarner ce génie des sciences à l'écran, l'Australien Geoffrey Rush a été choisi. L'acteur, vu dans "Pirates des Caraïbes", "Le Discours d'un roi" ou "Shakespeare in Love", a été dirigé par Ron Howard dans le premier épisode de la série, qui en compte dix au total. Le réalisateur s'est également impliqué dans la production qui s'inspire de l'ouvrage "Einstein : la vie d'un génie", écrit par Walter Isaacson. Ce dernier avait déjà servi d'inspiration à Danny Boyle pour son biopic sur Steve Jobs avec Michael Fassbender grâce à sa biographie de 2011.