"Geenie Reenie" : passage à vide

Ce petit court métrage peint une vision cauchemardesque et répétitive du courrier électronique.

 

“Geenie Reenie” prend la forme d’un gentil petit dessin animé dans lequel des fantômes baudruche habitent une maison d’un lotissement tranquille. Le personnage principal, “Geenie Reenie” passe son temps à envoyer et répondre à des mails. Mais le contenu des messages envoyés et reçus est toujours le même et se résume à “hi” (“salut”). Autour de lui gravitent d’autres petits fantômes à l’air halluciné ou perfide, qui aiment jouer avec le clavier. Un jour, l’équilibre de l’étrange atmosphère se voit compromis : Geenie Reenie reçoit un courrier informatique d’un nouveau destinataire avec un message incitant à télécharger un jeu. Evidemment, le lien est un virus informatique qui rend son ordinateur inutilisable. 

 

Le court métrage de l’animateur australien Andrew Onorato est présenté aux Staff Picks de Vimeo. “Geenie Reenie” est une critique de la société de communication, du vide créé par les messages électronique et de la solitude engendrée par l’informatique. Ces fantômes à l’apparence naïves ne sont en fait que des coquilles vides.