Gal Gadot : Cléopâtre après Wonder Woman

Gal Gadot : Cléopâtre après Wonder Woman
4 images
Gal Gadot : Cléopâtre après Wonder Woman - © Tous droits réservés

La Paramount vient d’annoncer la mise sur pied d’une nouvelle adaptation de la vie de Cléopâtre. L’actrice israélienne Gal Gadot y retrouvera la réalisatrice américaine Patty Jenkins. Le duo est déjà à l’origine du succès de Wonder Woman.

Ce n’est bien entendu pas la première apparition de la dernière reine d’Egypte au cinéma. On se souviendra de la prestation qu’en avait faite Elizabeth Taylor dans le péplum Cléopâtre de Joseph LMankiewicz en 1963. Le magazine Deadline annonce que la Paramount vient de signer un accord pour mettre en route le projet. Patty Jenkins y retrouvera Gal Gadot pour la troisième fois, puisque les deux femmes ont déjà travaillé ensemble sur Wonder Woman (2017) et sa suite, Wonder Woman 1984, qui devrait sortir prochainement sur les écrans. Une troisième femme est associée au projet, la scénariste Laeta Kalogridis, qui connaît bien le péplum puisqu’elle a déjà signé le scénario du biopic Alexandre d’Oliver Stone (2004).

 

Cléopâtre, un film maudit

Des projets de biopic en costumes d’époque centré sur Cléopâtre dorment depuis longtemps dans les cartons d’Hollywood. Sony a déjà tenté d’en mettre sur pied, et Angelina Jolie a été associée au projet durant un temps. Des rumeurs ont fait de Lady Gaga la potentielle interprète de la reine-pharaon, tandis que des réalisateurs comme Ang Lee, David Fincher, James Cameron ou Denis Villeneuve ont été cités pour prendre les commandes d’une adaptation.

Mais rien ne s’était encore autant concrétisé que le projet de la Paramount. Il faut dire que Cléopâtre a mauvaise réputation à Los Angeles. Le film porté par Elizabeth Taylor est réputé comme l’un des plus chers de l’histoire, et a bien failli couler la 20th Century Fox malgré son énorme succès public et ses quatre Oscars. Pas étonnant donc que les producteurs soient frileux à l’idée de remettre le couvert. D’autant plus que depuis ce Cléopâtre de 1964, un seul péplum a connu un réel succès : Gladiator en 2000. Des films comme Troie (2004), Alexandre (2005) ou Ben-Hur (2016) ont été des échecs critiques ou commerciaux.

Déjà sous le feu des critiques

Quelques heures à peine après l’annonce, la polémique fait déjà rage sur les réseaux sociaux. Des internautes mécontents accusent le film en préparation de faire du "whitewhashing", c’est-à-dire de donner à une actrice blanche le rôle d’une personne de couleur. D’autres, défendent le choix de Gal Gadot pour incarner le rôle, rappelant qu’elle est originaire d’un pays du Proche-Orient.

Il faut dire que les origines ethniques de Cléopâtre ne sont pas totalement claires. Si dans l’imaginaire collectif, elle est représentée plutôt basanée, puisqu’elle est égyptienne, les scientifiques ont plutôt considéré qu’elle devait avoir une apparence européenne du sud, du fait de ses racines bien plus grecques qu’égyptiennes. Mais en 2009, un documentaire de la BBC affirmait, après des analyses menées sur les restes de la sœur de Cléopâtre, que leur mère était probablement d’origine africaine. Voilà qui ne facilitera pas le débat.

Quoi qu’il en soit, il faudra attendre encore quelque temps pour voir Gal Gadot sous les traits de la reine d’Egypte, puisque le tournage ne commencera probablement pas avant quelques mois.