Foison de récompenses pour les Britanniques aux International Emmy Awards

2 images
- © rtbf

Meilleur acteur, meilleur actrice, meilleure série dramatique: les Britanniques ont, comme l'an passé, récolté lundi à New York la majorité des International Emmy Awards, qui récompensent les fictions et émissions originales produites pour le petit écran hors des Etats-Unis.

Le Britannique Simon Cowell, figure de la télé-réalité après avoir été parmi les jurés des versions anglo-saxonnes de "Nouvelle Star", avant de se lancer lui-même dans la production d'émissions, s'est vu délivrer à titre honorifique la récompense des fondateurs des International Emmy Awards. Le magnat australo-américain des médias Rupert Murdoch a fait à cette occasion une apparition surprise pour remettre le prix.

La soirée, animée par l'acteur Jason Priestley ("Brandon" dans l'ancienne série à succès "Beverly Hills"), a également récompensé la Britannique Helena Bonham-Carter, meilleur rôle féminin, qui incarne Enid Blyton, célèbre écrivain anglaise pour enfants, dans la série "Enid".

Le Britannique Bob Hoskins remporte le prix du meilleur rôle masculin pour son incarnation d'un patron de pub de Manchester dans "The Street", élue meilleure série dramatique.

Le prix de la meilleure comédie est allé à "Traffic Light", une production israélienne de Kupperman Productions/Keshet Broadcasting. 

La Roumanie a raflé la mise dans la catégorie "Programme artistique" avec "Le monde selon Ion B.", portrait d'un SDF devenu artiste. La Corée du Sud a gagné de son côté son premier International Emmy dans la catégorie documentaire avec "Mom and the Red Bean Cake", tandis que le Portugal remportait également sa première récompense avec la telenovela "My Love". 

Belga