"First they killed my father" sur Netflix

"First they killed my father" sur Netflix
"First they killed my father" sur Netflix - © Tous droits réservés

Le film sorti en 2017 est une adaptation du livre de Loung Ung, porté à l’écran par Angelina Jolie.

 

Alors que le gouvernement cambodgien signe un accord avec les Etats-Unis au début des années 1970, qui intègre le pays à une politique anti-communiste, les Khmers Rouges, soutenus par la Chine, passent à l’offensive. Les rebelles communistes qui se réclament du maoïsme débutent une véritable guerre civile, les Etats-Unis bombardent alors le Cambodge, touchant essentiellement des civils. Alors que les Américains désertent la zone en 1973, Pol Pot et ses alliés prennent le pouvoir et instaure le "Kampuchéa démocratique". De 1975 à 1979, le régime des Khmers Rouges soumet la population par la violence. Ils instaurent des camps de rééducation où des soldats du régime khmer précédent sont enfermés avec leur famille et rapidement décimés. Au final, l’extrême violence du régime maoïste supprimera 21% de la population cambodgienne, devant l’indifférence générale. 

 

"First they killed my father" est une adaptation du roman autobiographique éponyme de Loung Ung, désormais militante. Elle qui est une survivante du régime, a été enfermée dans un camp avec sa famille, et a vu son père se faire condamner. Loung Ung et Angelina Jolie ont écrit ensemble le scénario du film, racontant à travers les yeux d’une enfant les atrocités d’un régime d’une violence rare. Plusieurs critiques ont évoqué le manque d’informations données par ce film mais il ne faut pas oublier qu’il s’agit du point de vue de la petite fille qu’était Loung Ung. Le long métrage était très attendu puisque peu de réalisateurs avaient déjà évoqué les violences des Khmers Rouges à travers les yeux de la population. On pourrait reprocher au film son aspect hyper-émotionnel mais Angelina Jolie a semble-t-il respecté les souvenirs de la militante, il s’agit aussi, et c’est assez rare pour le souligner, d’un film au point de vue non-occidental malgré que la réalisatrice soit Américaine (et Cambodgienne d’adoption). Un film a récolté quelques prix à l'international et a été de nombreuses fois nominé. 

 

"First they killed my father" (2017) d’Angelina Jolie est à voir sur Netflix.