"Filles de joie", une immersion dans l'univers des maisons closes

Sara Forestier dans "Filles de joie"
Sara Forestier dans "Filles de joie" - © O'Brother

Frédéric Fonteyne (Une liaison pornographique, La femme de Gilles) a joint son savoir-faire à celui d'Anne Paulicevich, pour nous emmener dans l'univers fascinant des maisons closes.

"Filles de joie" c’est l'histoire de trois femmes, maman, infirmière, grande rêveuse, trois femmes qui tentent de joindre les deux bouts, en traversant régulièrement la frontière française pour se rendre en Belgique, dans une maison close. Dans cette voiture qui les emmène vers une parenthèse économique, elles évoquent leurs rêves, les soucis du quotidien, un mari chômeur, des ados en révolte, un compagnon violent, un avenir meilleur...

Pour être au plus près de la réalité de ces héroïnes, travailleuses du sexe, pourvoyeuses de fantasmes, Anne Paulicevich s'est immergée dans leur quotidien. Elle a vécu la maison close pendant plusieurs mois, noué des amitiés, écouté des histoires, pour devenir un témoin privilégié de cet univers interpellant... 

Christine Pinchart a rencontré Anne Paulicevich et Frédéric Fonteyne