FIFF - Josiane Balasko, coup de coeur du FIFF, retrace sa carrière d'actrice et de réalisatrice

Josiane Balasko au FIFF
Josiane Balasko au FIFF - © RTBF

L'actrice et réalisatrice Josiane Balasko, coup de coeur de la 28ème édition du Festival International du Film Francophone (FIFF) de Namur, a retracé jeudi soir sa carrière cinématographique, de la troupe de théâtre 'Le Splendid' à 'Gazon maudit', en passant par 'Les Bronzés'. La projection de 'Demi-soeur', son dernier film avec Michel Blanc, a suivi cette rencontre publique.

"Il est évident que, pour le public, je suis davantage une actrice de comédie que de drame. J'éprouve beaucoup de plaisir à faire rire et je n'ai pas envie d'arrêter. Cela n'a rien d'honteux de faire de la comédie", a remarqué la comédienne.

Après plusieurs années de théâtre, Josiane Balasko connaît un premier succès avec 'Amour, coquillages et crustacés', une pièce qui deviendra 'Les Bronzés' à l'écran. Est venu ensuite 'Les Bronzés font du ski'. "On n'avait pas forcément envie de l'écrire. On avait plusieurs projets de théâtre, comme avant. Mais on ne s'était pas aperçu de ce qu'on était devenu", se souvient l'actrice "sans nostalgie".

Après 'Le père Noël est une ordure', Josiane Balasko rencontre son "premier succès personnel" avec "'Les hommes préfèrent les grosses'.

En 1985, l'actrice devient réalisatrice avec 'Sac de noeuds' avant 'Les Keufs' et 'Gazon maudit', César du Meilleur scénario en 1996.

La 28ème édition du FIFF se clotûrera vendredi soir avec la cérémonie des Bayards d'Or et la projection du film 'Les âmes de papier' de Vincent Lannoo.

 


Belga