FIFF 2014: De "Tokyo Fiancée" à "Terre Battue" en passant par Du Welz et Xavier Dolan

La 29e édition du FIFF se tiendra du 3 au octobre 2014
La 29e édition du FIFF se tiendra du 3 au octobre 2014 - © http://www.fiff.be/

Les sélections officielles des longs métrages et premières œuvres du 29e FIFF, le Festival international du film francophone de Namur, s'ouvriront et se clôtureront avec des œuvres à l'accent partiellement belge. Le vendredi 3 octobre, le nouveau Stefan Liberski, intitulé "Tokyo fiancée", ouvrira la marche. Ce troisième long métrage du Bruxellois, après "Bunker Paradise" et "Baby Balloon", avait d'abord été annoncé en "première mondiale" à Namur mais l'oeuvre a finalement été dévoilée la semaine dernière à Toronto.

Ce film est basé sur le livre d'Amélie Nothomb "Ni d'Eve ni d'Adam", une œuvre qui reprend sous un autre angle l'histoire de "Stupeurs et Tremblements". Pauline Etienne, dernière lauréate du Magritte de la meilleure actrice, y tient le premier rôle.

La clôture officielle du festival a quant à elle été confiée à une première œuvre "longue", dont la production est franco-belge. Il s'agit de "Terre battue" de Stéphane Demoustier, le frère de la comédienne Anaïs Demoustier. Il a réalisé plusieurs courts métrages remarqués et a rassemblé pour son premier long un casting de haut vol, emmené par Olivier Gourmet et Valeria Bruni-Tedeschi. Ceux-ci incarnent un couple dans la tourmente car confronté aux échecs professionnels du premier et aux désirs de gloire de son fils, qui joue assidûment au tennis. "Terre battue" sera présenté le 9 octobre en compétition des premières œuvres de fiction.

Dans la compétition officielle, quelques noms connus ressortent de la programmation. Le petit prodige québécois Xavier Dolan est l'un d'eux. Il vient présenter "Mommy" à Namur, après avoir fait quasiment chou blanc à Cannes (Prix du Jury) avec cette nouvelle oeuvre sur une mère et son fils, qu'il voyait déjà décrocher la Palme d'Or.

"Alleluia" de Fabrice Du Welz, également à Cannes en mai dernier mais dans le cadre de la "Quinzaine des Réalisateurs", est aussi en compétition officielle à Namur. Le quatrième long métrage du réalisateur belge est une adaptation libre d'un fait divers qui a secoué les Etats-Unis dans les années '40, mieux connu sous le nom des "tueurs de la Lune de miel". D'autres participants à la compétition namuroise sont Tony Gatlif avec "Géronimo", Abderrahmane Sissako avec "Timbuktu" ou encore le Liégeois Bernard Bellefroid, dont le deuxième film de fiction, "Melody", aborde le thème des mères porteuses.


Belga

Et aussi