European Film Factory, 10 films européens en ligne pour les élèves et enseignants

European Film Factory
European Film Factory - © Tous droits réservés

La plateforme European Film Factory, toute nouvelle initiative visant à promouvoir l’éducation au cinéma en Europe, a été présentée mercredi par l’Institut français et ses partenaires au cours d’une vidéoconférence. Destiné aux élèves de 11 à 18 ans et à leurs professeurs, ce dispositif entièrement gratuit permet d’accéder en ligne à un catalogue de longs-métrages du patrimoine cinématographique européen.

 

Accessible sur tous les supports (ordinateurs, tablettes et smartphones), le service European Film Factory propose des outils pédagogiques innovants autour du panel d’œuvres sélectionnées.

La plateforme permet d’extraire des scènes des films et de les annoter (image, son, texte), de leur donner un titre et de travailler dessus en classe ou à la maison.

expliquent les responsables du projet.

Le dispositif se décline en huit langues (français, anglais, allemand, grec, polonais, roumain, espagnol et italien) et est disponible dans l’ensemble des États membres du programme Europe Créative, programme-cadre de la Commission européenne visant à soutenir les secteurs de la culture et de l’audiovisuel.

Dix longs-métrages de genres divers, issus de différents pays européens, ont ainsi été sélectionnés par un jury de professionnels de l’industrie du cinéma et de l’éducation. Chaque œuvre sera accompagnée d’un guide pédagogique.

Élèves et professeurs pourront ainsi notamment travailler sur La Strada de l’Italien Federico Fellini (1954), Les quatre cents coups du Français François Truffaut (1959), A Swedish Love Story du Suédois Roy Andersson (1970), Europa Europa de la Polonaise Agnieszka Holland (1990), Billy Elliot du Britannique Stephen Daldry (2000), Good Bye, Lenin ! de l’Allemand Wolfgang Becker (2003) ou Brendan et le secret de Kells des Irlandais Tomm Moore et Nora Twomey (2008, coproduit par la société belge Vivi Film).

"Nous réfléchissons à la possibilité d’ajouter deux programmes de courts-métrages au catalogue plus tard cette année ou au début de l’an prochain et peut-être aussi deux longs-métrages vers avril ou mai 2021", a expliqué Emilie Boucheteil, directrice du département Cinéma à l’Institut français, au cours de la vidéoconférence. "Nous avons aussi les droits pour organiser des projections éducatives dans les cinémas partenaires. L’idée est que les professeurs puissent visionner les œuvres en classe mais qu’ils aient aussi la possibilité d’organiser des visionnages au cinéma. Le but derrière cela est évidemment d’encourager les jeunes à aller au cinéma et à profiter d’une expérience agréable en regardant un film sur écran géant."

Pour développer la plateforme, l’Institut français, chef de file du projet mené à l’initiative du programme MEDIA Europe Créative, s’est entouré de deux partenaires à savoir ARTE Education, filiale de la chaîne de télévision européenne, et l’European Schoolnet, organisme à but non lucratif qui regroupe trente-quatre ministères de l’Éducation en Europe.

Toutes les informations sur le site https://www.europeanfilmfactory.eu/