Et si le prochain James Bond était Jane Bond?

Gillian Anderson
2 images
Gillian Anderson - © Ben Gabbe - AFP

Alors que les bookmakers parient sur Tom Hiddleston dans le rôle titre du prochain James Bond, les fans ont imaginé une alternative: Gillian Anderson, célèbre pour son rôle de l'agent du FBI Dana Scully dans "X-Files".

Daniel Craig a tenu le rôle pendant 10 ans. En amont de la sortie de "Spectre" (octobre 2015) et en dépit de la mention d'un autre film sur son contrat, l'acteur a exprimé son désir d'arrêter, inquiet des efforts physiques à fournir. Une nouvelle qui n'a pas manqué d'alimenter d'emblée les spéculations quant au futur Bond.

À l'époque, l'un des favoris des internautes était Idris Elba. Bond n'a encore jamais été incarné par une personne de couleur mais Elba a eu maintes occasions d'afficher son charisme, notamment dans "The Wire", "Prometheus", "Luther", "Pacific Rim" et le très commenté "Beasts of No Nation".

Sept mois plus tard, c'est Tom Hiddleston qui est pressenti pour le rôle. Il aurait rencontré la productrice de la franchise Barbara Broccoli, ainsi que le réalisateur Sam Mendes. Ses interprétations dans "Crimson Peak", "High-Rise", "Thor", "Avengers" ou "The Night Manager" suggèrent qu'il possède le magnétisme et l'intensité requis.

Tout cela n'a pas empêché Twitter de s'amuser à imaginer son propre casting via le hashtag #NextBond.

C'est Gillian Anderson qui a émergé en tant que grande favorite, comme elle l'a reconnu elle-même (un tweet remarqué notamment par The Daily Dot).

Imaginons que le prochain Bond ne soit pas James, mais Jane (ou Gill). Que se passerait-il alors?

L'actrice ne s'est pas illustrée dans des films d'action mais ce n'était pas non plus le cas de Timothy Dalton avant "Permis de tuer" et "Tuer n'est pas jouer", ni celui de Geena Davis avant le classique "Au Revoir à jamais".

Anderson a prouvé sa capacité à jouer les décisionnaires incisives, nuancées, fortes et néanmoins dotées d'humanité, en tant que victime vengeresse dans "Traque Sanglante", psy complice puis menacée dans "Hannibal", inspectrice autoritaire dans "The Fall", notamment.

Toutefois, si l'âge est un critère décisif dans la franchise Bond, les twittos pourraient être contraints de réviser leur copie.

Heureusement, Il existe plusieurs façons d'incarner un agent façon Bond. Henry Cavill nous a ramené à l'ère Roger Moore dans "Agents très spéciaux - Code U.N.C.L.E", Colin Firth a joué les Bond-mentors  dans "Kingsman" et Elba lui-même joue l'agent-électron libre dans "Bastille Day"(2016). Il y a aussi eu Gina Carano, trahie dans "Piégée", et Saorise Ronan dans la peau de la fille d'un agent dans "Hanna."

Peut-être Gillian Anderson allongera-t-elle la liste dans son propre Jane Bond?