"En thérapie", la nouvelle série à voir sur Arte

Disponible en intégralité sur le site d’Arte depuis le 28 janvier, "En thérapie" est la nouvelle série qu’il ne faut pas rater.

La série "En thérapie" nous fait découvrir en 35 épisodes, le destin de 5 personnes brisées par les attentats du 13 novembre 2015. Le personnage principal est un psychanalyste incarné par Frédéric Pierrot que l’on suit de séance en séance, semaine après semaine. Chaque épisode correspond à une rencontre avec un patient : il y a la chirurgienne qui souhaite avouer un lourd secret à son psy (Mélanie Thierry), un couple en crise (Pio Marmaï et Clémence Poésy), une ado suicidaire (Céleste Brunnquell), une analyste (Carole Bouquet) ou encore un agent de la BRI qui est intervenu au Bataclan (Reda Kateb).

Le tout est proposé sous forme de huis clos minimaliste, de manière à attirer notre attention sur les dialogues entre le psychanalyste et ses patients. Des mots pour évoquer une société fragilisée, déboussolée et en quête de nouveaux repères. Des mots qui sonnent extrêmement juste : "Il y a toujours chez nous un sujet sociétal : on est très poreux à cela. Dans cette série, on parle des personnages mais on parle aussi de la France", explique Olivier Nakache à France Culture.

Les dialogues sont très impliquant et c’est sûr qu’on n’est pas indemne à la sortie de ce tournage. (Frédéric Pierrot)

La série "En thérapie" est l’adaptation française du roman israélien "Betipul" par Eric Toledano et Olivier Nakache. Ce qui séduit dans cette série c’est bien évidemment le duo de coréalisateur derrière la caméra Toledano Nakache ("Intouchables", "Le sens de la fête") mais aussi son casting cinq étoiles, car tout repose sur le jeu des comédiens. "L’histoire que l’on raconte et la vie des acteurs s’entremêlent pour faire jaillir des émotions. Le tournage de cette série était de l’hyper-concentration", explique Olivier Nakache au micro de France Culture. Les acteurs ne sont pas sortis indemnes du tournage relate Mélanie Thierry au HuffingtonPost : "Je ne savais plus qui pleurait : moi, Ariane [son personnage], nous deux… Comme si je faisais un travail sur moi, mais à travers une autre." Eric Toledano évoque, lui, une forme d’impudeur jamais vue auparavant sur un plateau de tournage : "je n’avais jamais connu un silence si rarement dérangé" confie le coréalisateur au HuffingtonPost.

En tant que spectateur on en ressort également bouleversé, encore plus en période de pandémie durant laquelle on a tous tendance à se remettre en question et à se poser des questions existentielles.

N’hésitez, foncez et regardez "En thérapie", en plus c’est accessible gratuitement sur le site d’Arte.