En attendant son prochain film, Nicolas Winding Refn produira un remake de "Maniac Cop"

Nicolas Winding Refn tournera cet automne "Too Old to Die Young", série destinée à Amazon
Nicolas Winding Refn tournera cet automne "Too Old to Die Young", série destinée à Amazon - © ALBERTO PIZZOLI - AFP

Alors que l'on attend toujours de connaître quel sera le prochain long métrage de Nicolas Winding Refn, ce dernier préfère, pour le moment, se cantonner à la production. Cet été se tournera à Los Angeles un film qu'il a en tête depuis plusieurs années.

"Maniac Cop" se présentera comme une version moderne et californienne de la trilogie sortie entre 1988 et 1993 par William Lustig, avec dans le premier rôle Bruce Campbell, alias Ash Williams dans la saga "Evil Dead". Les films suivent un tueur en série qui effraie le tout New York vêtu d'un uniforme de policier. L'adaptation de Nicolas Winding Refn déplacera son intrigue à Los Angeles en s'intéressant à un policier bien déterminé à révéler la vérité sur les meurtres brutaux d'innocents par l'un de ses collègues.

Réalisateur de "Universal Soldier: Régénération" et "Universal Soldier : Le jour du jugement", suites du film de Roland Emmerich, John Hyams a été choisi pour réaliser "Maniac Cop" à partir d'un scénario d'Ed Brubaker.

Nicolas Winding Refn se tourne vers la télévision

Le scénariste, qui a travaillé sur "Westworld", planche actuellement sur "Too Old to Die Young", série télévisée que le réalisateur danois prépare pour la plate-forme VOD d'Amazon. Le metteur en scène de "Drive" passera derrière la caméra pour mettre en scène cette histoire de trafiquants d'héroïne à Los Angeles. Le tournage débutera à l'automne avec trois grands noms du cinéma dont l'identité n'a pas été dévoilée.

A défaut de préparer son prochain film, qui succédera à "The Neon Demon" sorti en 2016, le scandinave se tourne résolument vers le petit écran. Il est également relié à une série franco-italienne centrée sur la collaboration des forces de l'ordre françaises et italiennes au 36 Quai des Orfèvres, siège de la PJ parisienne. Peu d'informations sont disponibles sur ce projet, qui n'est encore relié à aucune chaîne. Selon les dernières rumeurs, il se murmure que Netflix serait intéressé.