Eloi Ragot : "Pour créer la musique d'une websérie, il faut être à l'aise avec beaucoup de genres musicaux"

Eloi Ragot : "Pour créer la musique d'une websérie, il faut être à l'aise avec beaucoup de genres musicaux"
Eloi Ragot : "Pour créer la musique d'une websérie, il faut être à l'aise avec beaucoup de genres musicaux" - © Tous droits réservés

Eloi Ragot a composé la bande originale de la série belge "La Trêve". Il vient également de terminer la musique de la deuxième saison de la websérie "Euh".

Comment devient-on compositeur de musique de série ?

Je pense qu'avoir une certaine expérience dans la musique de film est un pré-requis. Le rythme sur une série est beaucoup plus soutenu que sur un film et sur une websérie comique comme "Euh", il faut être à l'aise avec beaucoup de genres musicaux, du classique au rock, en passant par le jazz ou l'electro, sinon on tourne vite en rond!

Comment avez-vous été contacté pour travailler sur "Euh" ?

Sur la saison 1, il n'y avait pas de compositeur et les auteurs ont choisit d'utiliser uniquement des musiques préexistantes. Pour cette seconde saison, il y a eu une volonté de créer une grande histoire découpée en épisodes. Les scénaristes Brieuc de Goussencourt et Ben Dessy ont donc pensé utile de travailler avec un compositeur qui saurait amener sa touche personnelle au projet et ainsi relier en quelque sorte les épisodes les uns aux autres à travers la musique et aider à la cohérence globale de la saison. Ils avaient tous deux vu "La Trêve" et trouvé mon travail intéressant, et m'ont donc tout simplement proposé d'être leur compositeur.

Dans "La Trêve", le ton est tout autre. Quelles sont les grandes différences au niveau de la composition pour ces deux séries ?

On est amené à se poser des questions différentes selon le genre. Dans la comédie, la musique doit souvent trouver un point de vue original pour faire rire, que ce soit en soulignant un gag visuel, en prenant son contre-pied ou en amenant d'elle-même un effet comique. Sur "La Trêve", le rôle de la musique était plutôt de créer des atmosphères et d'accompagner les personnages tout au long des 10 heures de films environ. Sur "Euh", avec 6 épisodes de 9 min soit donc moins d'une heure, il était plus compliqué d'écrire une musique pour chaque personnage et de les faire sensiblement évoluer.

Y a-t-il des différences entre composer pour le web, la TV ou le ciné ?

En quelque sorte, oui, car on ne regarde pas une vidéo sur internet comme un film à la télé ou au cinéma. Dans le cas du web, ce sont souvent des formats courts pour qu'ils puissent être regardés lors d'une pause ou en faisant quelque chose d'autre en même temps. Donc la musique peut parfois servir à certains moments où l'on veut spécialement capter l'attention du spectateur. Pour le cinéma, on peut par contre se permettre beaucoup plus de choses car les spectateurs seront plus réceptifs au film.

Votre musique apporte un vrai ressort comique aux situations de "Euh". La musique a été composée après le tournage sur base des images ?

En grande partie oui, bien que j'ai rejoint le projet avant son tournage. J'ai reçu les scénarios et ai commencé à composer des premières pistes, mais j'étais encore très influencé par la saison 1. La saison 2 a quelque chose de plus posé, on part moins dans les délires de Benoit et on essaye plutôt de construire une histoire. En voyant les premiers montages, il m'est venu d'autres idées qui ont été la base de la plupart des musiques définitives.

Quelles sont vos futurs projets ?

Je suis en discussion pour plusieurs films documentaires et de fiction, ainsi que du format sériel, mais je ne peux malheureusement p​as encore en parler. À part la saison 2 de "La Trêve" qui est bel et bien en écriture, ce n'est plus un secret, et je serai de nouveau de la partie !

La musique de "La Trêve"

La musique de "Euh"