Des livres, une expo, un film : l'été du Petit Nicolas s'annonce chargé

"Les vacances du Petit Nicolas" sera sur les écrans belges à partir du 9 juillet
"Les vacances du Petit Nicolas" sera sur les écrans belges à partir du 9 juillet - © ©All Rights Reserved

L'année scolaire s'achève mais les vacances s'annoncent chargées pour le Petit Nicolas, le célèbre écolier né de l'imagination de Sempé et Goscinny dont les aventures estivales font l'objet de plusieurs parutions, d'une exposition et d'un film, sur les écrans belges le 9 juillet.

"L'idée de l'exposition est de montrer le chemin à parcourir pour aller d'un livre à un film", explique à l'AFP Anne Goscinny, qui gère l'oeuvre de son père René, disparu en 1977.

80 dessins originaux de Jean-Jacques Sempé qui illustrent le recueil "Les vacances du Petit Nicolas", écrit par René Goscinny et publié pour la première fois en 1962, seront exposés gratuitement à la mairie du IVe arrondissement de Paris à partir de jeudi (jusqu'au 31 juillet).

Aux manuscrits et dessins des deux auteurs sont associés des extraits et reproductions du scénario et du story-board des "Vacances du Petit Nicolas", deuxième long métrage tiré des aventures de l'espiègle petit garçon et réalisé, cette fois encore, par Laurent Tirard.

Le premier, sorti en 2009 à l'occasion des 50 ans du jeune héros en culottes courtes, avait attiré plus de sept millions de spectateurs en France et dans le monde.

L'exposition propose notamment un "Espace Plage" où le visiteur allongé sur un transat, face à un agrandissement géant représentant la plage et la mer, entre dans un dessin de Sempé.

Grâce à la projection d'images et de photos du film, le mécanisme d'adaptation d'un livre sur grand écran est expliqué.

"Le défi des deux films a été de trouver, à chaque fois, un enjeu central autour duquel tourne l'histoire alors que l'oeuvre de mon père est constituée d'une succession d'histoires courtes", explique Anne Goscinny.

"Pour les scénaristes (Laurent Tirard et Grégoire Vigneron), cela veut dire s'affranchir de certains aspects de l'histoire pour mieux servir l'oeuvre originale. C'est un exercice difficile avec un auteur qui n'est plus là pour donner son aval et moi qui suis en embuscade", ajoute-t-elle.

Ne pas décevoir Sempé

Pour ce nouvel opus, le Petit Nicolas (Mathéo Boisselier), ses parents (Kad Merad et Valérie Lemercier) et Mémé (Dominique Lavanant) prennent la route de la mer et s'installent pour quelque temps à l'Hôtel Beau-Rivage.

Sur place, Nicolas fait la connaissance d'Isabelle, une petite fille qui le fixe en permanence avec de grands yeux ronds et inquiétants, et à laquelle il croit que ses parents veulent le marier de force...

Autour de cette nouvelle intrigue, on retrouve les ingrédients qui font le succès du personnage depuis sa première apparition dans les colonnes de Sud Ouest Dimanche en mars 1959.

Pendant ses vacances, Nicolas se fait vite de nouveaux copains, tous plus facétieux les uns que les autres: il y a Blaise, qui n'est pas en vacances parce qu'il vit ici; Fructueux, qui aime tout, même le poisson; Djodjo, qui ne parle pas comme eux parce qu'il est anglais; Crépin, qui pleure tout le temps; et Côme, qui veut toujours avoir raison et c'est très énervant.

Le réalisateur est resté fidèle à l'univers inventé par Goscinny et Sempé, où l'on ne connaissait ni télévision ni téléphone portable.

Le regard que porte le Petit Nicolas sur la vie, la société, le monde adulte n'a rien perdu de sa force ni de sa poésie.

"Ce personnage est très fragile, sans doute parce qu'il est un enfant, et il faut donc être plus vigilant qu'avec d'autres héros créés par mon père" comme Astérix ou Iznogoud, estime Anne Goscinny.

"Jean-Jacques Sempé me fait confiance et je serais désespérée de le décevoir", insiste la fille unique de René Goscinny.

Star de cinéma, le Petit Nicolas n'en demeure pas moins un héros de papier. La sortie du film s'accompagne de la parution de plusieurs nouveautés en librairies à partir de jeudi: le roman du film, l'album du film, un cahier de jeux et un journal de vacances (IMAV éditions, ainsi qu'une édition spéciale rassemblant les trois premiers livres (Gallimard jeunesse).

 

AFP Relax News