De l'autre côté de la caméra : 3 acteurs qui sont devenus des cinéastes de renom

L'actrice et réalisatrice Sofia Coppola lors du Festival de Cannes en mai 2014
L'actrice et réalisatrice Sofia Coppola lors du Festival de Cannes en mai 2014 - © ALBERTO PIZZOLI - AFP

Ewan McGregor ("Trainspotting") s'apprête à faire ses premiers pas en tant que réalisateur avec "American Pastoral". Il succèdera à de nombreux acteurs qui sont passés de l'autre côté de la caméra, dont certains sont devenus aussi célèbres - sinon plus - pour leur talents de cinéaste. Zoom sur trois d'entre eux.

Sofia Coppola (1971-)

Encore bébé, la fille de Francis Ford Coppola a eu un rôle mineur dans "Le Parrain" (1972), avant de passer à un second rôle dans "The Godfather III" (1990). Parmi les 14 longs métrages dans lesquels elle a joué, 8 ont été réalisés par son célèbre père.

En tant que réalisatrice, elle est connue notamment pour "Lost in Translation" (2003) avec Bill Murray et Scarlett Johansson, son deuxième long métrage. Cependant, elle avait déjà séduit les critiques en 1999 avec "Virgin Suicides", son premier film. Elle est revenue en 2006 avec le luxueux biopic "Marie Antoinette."

Parmi ses prochains projets: un remake de "La Petite sirène" de Disney et "Fairyland", adapté des mémoires de Francis Ford.

Clint Eastwood (1930-)

Refusant de se faire reléguer au rang de stars déchue malgré une carrière d'acteur lancée au milieu des années 50, Clint Eastwood a attiré les louanges des critiques avec le western "Unforgiven" en 1992, avant de décrocher des Oscars grâce à "Mystic River" (2003), "Million Dollar Baby" (2004) et "Letters from Iwo Jima" (2006).

Déjà avec "Play Misty for Me" (1971), son premier passage derrière la caméra, l'acteur a démontré qu'il avait les qualités requises pour devenir un réalisateur au travail réfléchi, conscient des moindres détails. L'interprète de "L'inspecteur Harry" a continué à réaliser des films, s'accordant souvent un rôle devant la caméra également, jusqu'à s'établir de manière incontestée comme une véritable force du cinéma dans les années 2000.


Takeshi Kitano (1947-)

Bien plus qu'un simple acteur et réalisateur, le Japonais Takeshi Kitano (alias Beat Takeshi) s'est également illustré en tant qu'humoriste, musicien, présentateur de télé, scénariste et plasticien. Il a passé près de dix ans à s'établir en tant qu'acteur de films - il a même partagé l'écran avec David Bowie dans "Merry Christmas, Mr. Lawrence" - avant de passer derrière la caméra.

Comme Clint Eastwood, il apparaît fréquemment dans ses propres films, avec des rôles dans "Violent Cop" en 1989 (son premier long métrage), "Boiling Point", "Sonatine", "Hana-bi", "Zatoichi" et "Outrage". Bien qu'au premier abord, Takeshi Kitano semble être intéressé par la violence brutale, ses films véhiculent en fait une réelle sophistication, tant au niveau de la forme qu'au niveau des thèmes abordés.

 

AFP Relax News