David Fincher souffle le chaud et le froid sur la culpabilité de Ben Affleck

Le nouveau trailer de "Gone Girl" essaie de perdre un peu plus le spectateur
Le nouveau trailer de "Gone Girl" essaie de perdre un peu plus le spectateur - © ©Capture d'écran Youtube "Gone Girl"

Après un teaser trailer posté il y a deux mois révélant quelques éléments de l'intrigue de "Gone Girl", une nouvelle bande annonce en dévoile un peu plus sur la disparition d'Amy et les nombreuses questions qui se posent autour du rôle de son mari.

La vidéo commence par une lecture du journal d'Amy : "Tout le monde nous dit que le mariage est difficile, pas pour moi et Nick" et se conclut par "Cet homme peut me tuer".

Le second trailer du thriller de David Fincher joue habilement avec les déclarations lues à la première personne par Amy, interprétée par Rosamund Pike ("Jack Reacher") et les images dévoilant un Ben Affleck en époux tantôt amoureux tantôt agressif. Mais Nick est-il vraiment violent ? Ces images sont-elles détournées par un énième effet de montage pour perdre un peu plus le spectateur ? Et à quoi riment ces plans de Nick épiant sa femme puis disparaissant derrière une porte ou un mur ?

Sa responsabilité dans la disparition voire la mort de sa femme Amy le jour de leur cinquième anniversaire de mariage, se pose. C'est alors qu'apparaît un personnage inconnu, campé par Neil Patrick Harris ("How I met your mother"), qui devient à son tour suspect...

Adapté du best-seller de Gillian Flynn, "Gone Girl" fait efficacement monter la pression, à trois mois de sa sortie dans les salles belges, le 8 octobre.

Lundi étaient dévoilées quatre affiches révélant quatre pièces à conviction de la police avec comme titre : "Happy Anniversary".

 

AFP Relax News