D'Indiana Jones à Star Wars, des accessoires de classiques du cinéma à vendre à Londres

Parmi les 600 objets qui seront proposés se trouve aussi le masque d'un Stormtrooper issu du huitième épisode de la saga Star Wars
Parmi les 600 objets qui seront proposés se trouve aussi le masque d'un Stormtrooper issu du huitième épisode de la saga Star Wars - © AFP PHOTO/GABRIEL BOUYS

Plutôt chapeau d'Indiana Jones ou casque d'un Stormtrooper de la saga Star Wars ? Avant leur vente aux enchères, près de 200 accessoires et costumes de films cultes sont présentés à Londres depuis jeudi.

"Nous avons certains des plus beaux articles, tirés des tout meilleurs films", s'enthousiasme Sian Taylor, l'une des responsables de Prop Store, qui organise l'évènement dans les locaux du British Film Intitute (BFI).

Le groupe organise chaque année depuis 2014 une vente d'objets utilisés sur les tournages de cinéma et pense pouvoir atteindre un record de ventes, à 3,5 millions de livres (3,9 millions d'euros) pour l'édition 2018, organisée le 20 septembre.

"Ça prend de l'ampleur tous les ans", remarque Sian Taylor en pointant la liste des films représentés, de la trilogie du Seigneur des Anneaux à Batman, en passant par Terminator.

La veste portée par le personnage d'Han Solo, incarné par Harrison Ford, dans l'épisode V de Star Wars, "L'Empire contre-attaque", est la pièce maîtresse de la vente.

Elle pourrait atteindre un million de livres (1,11 millions d'euros) et établir un record de vente.

L'actuel record des enchères de Prop Store avait été établi par la moto aperçue dans plusieurs films de la série des "Batman", adjugée 300.000 livres (333.000 euros).

Autres accessoires d'Harrison Ford, le chapeau d'Indiana Jones, porté dans "Les Aventuriers de l'Arche perdue", et le fouet utilisé dans "Indiana Jones et le Temple maudit" sont également mis en vente.

Création du chapelier italien Borsalino, le couvre-chef pourrait partir autour de 300.000 livres (333.000 euros).

Parmi les 600 objets qui seront proposés aux amateurs, investisseurs et collectionneurs se trouve aussi l'Hoverboard de Marty Mcfly, incarné par Michael J. Fox dans "Retour vers le futur", le masque d'un Stormtrooper issu du huitième épisode de la saga Star Wars, "Les derniers Jedi", une barre de chocolat utilisée pour le film "Charlie et la chocolaterie" ou encore le costume qui habillait Johnny Depp dans "Edward aux mains d'argent".

Sian Taylor tente de rassurer les budgets les plus modestes. "Il n'y en a pas que pour les riches, il y a aussi des pièces d'entrée de gamme", dit-elle, en désignant les vestes des équipes de tournage, dont les mises à prix commencent à 200 livres (222 euros).