"Court-circuit" spécial fête de l'animation, une séance de courts sur petit écran

 

A l’occasion de la fête du cinéma d’animation qui court jusqu’au 31 octobre, Arte propose un condensé des meilleurs courts métrages d’animation. 

 

Le magazine “Court-Circuit” d’Arte fait la part belle au cinéma d’animation dans son numéro spécial fête de l’animation. On y découvre avec délice sept courts métrages animés d’une grande qualité qui viennent de France, Suède, du Royaume-Uni etc. Ils ont été primés ou vus dans de grands festivals internationaux et rendent hommage au genre.

 

Au programme de ce shot de shorts on retrouve un court métrage suédois de Niki Lindroth von Bahr nommé “Mon fardeau”, une sorte de comédie musicale sur fond mélancolique où les personnages qui sont des animaux chantent sur leur triste condition. L’épanouissement professionnel, la dépression, la solitude sont autant de thèmes en filigrane. Le second court est français et signé par Céline Devaux. “Gros Chagrin” peint l’auto-centrisme d’une déception amoureuse et cela grâce à des images filmées et animées, ce qui permet une exploration artistique plus poussée. “Guide de jardinage” de la réalisatrice israëlienne Sarah Hatooka-Scebat aborde le thème de l’autisme dans un univers burtonien. Héloïse Ferlay a été récompensée du Prix ARTE 2017 pour son film “Geôlier” dans lequel une femme en laine est prisonnière du coeur d’un homme, enfermée par sa jalousie. Le graphiste Zaven Najjar signe lui un revival des Dents de la Mer en une courte animation d’une minute. Le court métrage “Coups de pompe” de Marion Ichard peint le quotidien d’une entreprise de carrelage qui voit ses employés devenir de moins en moins efficace, la DRH va alors littéralement les regonfler pour leur faire retrouver de la productivité. “Manoman” du britannique Simon Cartwright est un court complètement déjanté déjà vu à Anima, dans lequel Glen libère en lui des pulsions inattendues qu’il va devoir gérer. Enfin “Jukaï” de Gabrielle Lissot met en scène une femme enceinte qui remonte le fil pour retrouver le père de son enfant. Elle fera face à une sombre forêt remplie de ses peurs. 

 

Alerte qualité, une séance de courts à déguster de toute urgence.