Coronavirus – Le festival du film fantastique Bifff est annulé

La clôture du 37e BIFFF avec un succès qui chaque année est au rendez-vous
La clôture du 37e BIFFF avec un succès qui chaque année est au rendez-vous - © Batugowski Saskia

La 38e édition du Bifff (Brussels International Fantastic Film Festival), prévue du 7 au 19 avril, est annulée à cause de la crise sanitaire du coronavirus, ont annoncé jeudi les organisateurs.

1720, la Peste de Marseille.

1820, le Choléra.

1920, la Grippe Espagnole.

2020, le Coronavirus, et annulation de la 38e édition du BIFFF….

 

"Le report est tout simplement inconcevable, parce qu'il y a déjà beaucoup d'événements culturels qui vont être reportés en automne, parce qu'on n'est pas sûrs d'être sorti de cette crise en automne et parce que, dans le cinéma, notre programmation aurait été obsolète dès le mois de mai", explique Jonathan Lenaerts, porte-parole du Bifff.

L'annulation du festival de cette année devrait être supportable économiquement. "On a de toute façon des soutiens publics à différents niveaux: fédéral, communautaire...", continue Jonathan Lenaerts. "On s'est assuré du soutien de toutes ces instances publiques pour les éditions à venir afin de sécuriser le festival et sa viabilité dans la continuité. On était sur le point de lancer les gros contrats qui allaient nous coûter énormément d'argent, mais on s'est très vite positionné."

L’équipe du festival assure d’ores et déjà que le festival reviendra l’année prochaine, du 6 au 18 avril 2021.

Mais pour garder l’esprit d’optimisme qui les caractérise, les organisateurs ont décidé de ne pas fermer complètement boutique : "Nous avons décidé de mettre notre défunte programmation en ligne tout d’abord pour remercier nos partenaires et nos collaborateurs qui ont sué comme des dingues pendant un an (ne les oublions surtout pas), mais aussi pour mettre en avant tous ces films que nous souhaitions ardemment partager avec vous. Si vous avez l’occasion de les voir ailleurs, n’hésitez pas. Mais, s’il vous plaît, oubliez le piratage : l’industrie du cinéma va se réveiller avec une gueule de bois carabinée et des plaies béantes suite à cette pandémie."

Une belle initiative et surtout une liste de bonnes idées pour les amateurs du genre.

 

 

Teaser pour une édition qui n'aura pas lieu