Cinq coproductions belges reçoivent un soutien financier du fonds Eurimages

Cinq coproductions belges ont reçu vendredi un soutien financier du fonds Eurimages lors de la 122e réunion du Comité Eurimages qui s'est tenue à Istanbul. Trente-trois projets au total ont été examinés par le Comité de direction et 16 ont reçu un soutien financier pour un montant total de plus de 5 millions d'euros, selon un communiqué.

Parmi les projets soutenus par le Fonds, on retrouve le nouvel opus de Joachim Lafosse intitulé "Nos enfants", qui réunit Emilie Dequenne, Niels Arestrup et Tahar Rahim. Le cinquième long métrage du réalisateur belge raconte l'histoire d'un infanticide, dans un couple atypique où le père adoptif du mari vit au sein même de la famille et l'écrase peu à peu de son étreinte. Le projet reçoit 600.000 euros.

Autre film soutenu par Eurimages, "Quartier libre" de Frédéric Fonteyne avec François Damiens, Anne Paulicevich, Sergi Lopez, et Jan Hammenecker ou l'histoire d'un gardien de prison qui rencontre une femme dont le mari et l'amant sont tous deux incarcéres dans la prison où il travaille. Le projet reçoit 350.000 euros.

"Team Mario" du réalisateur gantois Nic Balthazar reçoit 200.000 euros pour son film directement inspirée du combat de Mario Verstraete auprès du monde politique en faveur de la loi sur l'euthanasie, à laquelle il a finalement eu recours alors qu'il était atteint de sclérose en plaque.

"The girl with nine wigs" de Marc Rothemund auteur de "Sophie Scholl", ours d'argent à Berlin en 2005, est l'histoire d'une jeune fille atteinte d'un cancer et qui décide de vivre pleinement les vies qui s'offrent à elle sous la forme des perruques venant couvrir son crâne dégarni par la chimiothérapie. Le projet reçoit 550.000 euros.

Enfin, "A small chance" de Nicole Van Kilsdonk reçoit 100.000 euros pour l'histoire de Kiek, une petite fille de 9 ans, dont le père médecin pour la Croix-Rouge est soudain porté disparu en Afghanistan.

Belga