Cinéma - Les "Magritte" changent de ton, avec Fabrizio Rongione en maître de cérémonie

Fabrizio Rongione
Fabrizio Rongione - © AFP PHOTO / Francois Guillot

L'Académie André Delvaux et Be TV ont dévoilé jeudi les nominés pour la 3ème cérémonie des Magritte du Cinéma, qui aura lieu le samedi 2 février, dans le Gold hall du Square, au Mont des Arts, à Bruxelles.

Alors qu'elle vient de tourner son premier film en tant que réalisatrice à part entière, l'actrice Yolande Moreau, symbole de la diversité décalée du cinéma belge, présidera la cérémonie.

Le Magritte d'honneur reviendra à Costa-Gavras. "Avec le Magritte d'honneur, nous voulons nous tourner vers l'international, aussi pour éviter de tourner en rond", justifie Patrick Quinet, coprésident de l'Académie André Delvaux. "Costa Gavras a travaillé en Belgique avec les frères Dardenne, a fait jouer Olivier Gourmet... L'ensemble de son oeuvre engagée méritait d'être récompensée."

Le burlesque déjanté de l'habituelle maîtresse de cérémonie Helena Noguerra fera place à l'humour de Fabrizio Rongione, qui se nourrit autant de l'actualité politique que des travers de la société ou des petits riens du quotidien. A l'aise sur les planches comme au cinéma, cet adepte du one man show promet du rythme et une interactivité accrue avec le public.

Joachim Lafosse pour "A perdre la raison", Patrick Ridremont pour "Dead man talking", François Pirot pour "Mobile home" ainsi que Lucas Belvaux et ses "38 témoins" brigueront les Magritte du meilleur film et du meilleur réalisateur.

"De rouille et d'os" de Jacques Audiard, "L'exercice de l'Etat" de Pierre Schoeller et "La part des anges" de Ken Loach, trois coproductions des frères Dardenne, seront en compétition avec "Le cochon de Gaza" de Sylvain Estibal, coproduit par Saga Film, dans la catégorie du Meilleur film étranger en coproduction.

Par sa prestation dans "Le grand soir", Benoît Poelvoorde prétendra au Magritte du meilleur acteur aux côtés de Jérémie Renier pour son interprétation de Cloclo, d'Olivier Gourmet pour son rôle dans "L'exercice de l'Etat" et de la révélation belge de l'année dans "De rouille et d'os", Matthias Schoenaerts.

Le Magritte de la meilleure actrice sera convoité par Christelle Cornill pour "Au cul du loup", Emilie Dequenne pour "A perdre la raison", Deborah François pour "Les tribulations d'une caissière" et Marie Gillain pour "Toutes nos envies".

S'il n'y avait cette année que trois films éligibles dans la catégorie du Meilleur film flamand en coproduction, douze premières oeuvres sont en compétition. Cette poussée du nouveau cinéma belge sera encouragée au travers de la création d'un vingtième prix qui sera décerné par le public.

Be TV proposera cette année, en prélude à la cérémonie, du 29 janvier au 2 février, une programmation mettant à l'honneur les films belges.


Belga

Et aussi