Charlotte Rampling, lauréate du facétieux prix Alphone Allais

La comédienne Charlotte Rampling est la lauréate du facétieux prix Alphonse Allais 2016, distinction humoristique annuelle décernée pour célébrer l'esprit de l'écrivain français, maître de l'absurde, a annoncé mardi à l'AFP la "grande chancellerie de l'ordre".

Distinguée pour l'ensemble de sa carrière, l'actrice britannique est "une inconditionnelle" d'Alphonse Allais, a affirmé Alain Casabona, grand chancelier et président de l'académie Alphonse Allais.

"On ne présente plus Charlotte Rampling. Toutefois, il n'est pas inintéressant de savoir que l'impétrante, qui se définit comme +acteur britannique d'expression anglaise et française+ - elle parle un français impeccable - a été élevée en France à l'âge de huit ans; ce qui peut expliquer sa collaboration ultérieure avec de nombreux réalisateurs français tels que François Ozon, Michel Blanc, Mathieu Kassovitz, Yves Boisset ou encore Claude Lelouch, lui-même sociétaire de l'Académie Alphonse Allais", a fait remarquer l'académie dans un communiqué.

Le prix, "la comète de Allais", sera remis à l'actrice à une date qui reste à déterminer.

Créé en 1954, à l'occasion du centenaire de la naissance d'Alphonse Allais, auteur notamment de "Deux et deux font cinq", le prix fut remis pour la première fois à Eugène Ionesco. L'an dernier, c'est l'écrivain et philosophe italien Umberto Eco qui avait reçu le prix.

Le cinéaste Jean-Pierre Mocky, les humoristes François Morel, Laurent Gerra, Raymond Devos, le chansonnier Jean Amadou, le journaliste Bernard Pivot, les dessinateurs Sempé et Philippe Geluck, le chanteur Pierre Perret comptent parmi les précédents lauréats.