Chadwick Boseman : Disney inaugure une fresque à la mémoire de Black Panther

Chadwick Boseman : Disney inaugure une fresque à la mémoire de Black Panther
2 images
Chadwick Boseman : Disney inaugure une fresque à la mémoire de Black Panther - © Disneyland Resort/Christian Thom

Disney a décidé de rendre un bel hommage à Chadwick Boseman, qui incarnait Black Panther, héros de Marvel, en inaugurant une fresque murale en son honneur à DisneyLand en Californie.

La fresque s’intitule "King Chad" et représente l’interprète du roi T’Challa (alias Black Panther) aux côtés d’un enfant portant une blouse d’hôpital et le masque du super-héros. Tous les deux ont les bras croisés sur la poitrine, imitant le geste symbolique du salut du Wakanda, le pays dont Black Panther est roi, dans le film.

L’œuvre de l’artiste Nikkolas Smith fait écho à l’engagement de l’acteur, mais aussi d’autres interprètes des films Marvel, auprès des jeunes enfants hospitalisés. Mais comment ne pas également voir une référence au propre combat de Boseman, emporté par un cancer à l’âge de 43 ans.

L’artiste a déclaré :

Pour des millions d’enfants, T’Challa était une légende 'larger than life', et personne d’autre que Chadwick Boseman ne méritait plus d’avoir ce rôle. Je suis tellement reconnaissant d’avoir pu lui rendre hommage […]

Un acteur devenu un symbole

La mort inattendue de Chadwick Boseman a bouleversé les fans, mais aussi une grande partie de la communauté afro-américaine, et même au-delà. On se souviendra du geste marquant de Lewis Hamilton au grand prix de Spa-Francorchamps le mois dernier, debout sur sa formule 1, imitant le fameux salut.

Chez nous, on a du mal à saisir l’importance que Chadwick Boseman et le film Black Panther ont eue en Amérique. Black Panther a ouvert la porte à une meilleure représentation des minorités à Hollywood. Pour la toute première fois dans l’histoire, un film de super-héros portés par des acteurs et actrices noirs (seuls deux membres du casting sont blancs), réalisé par un cinéaste noir, se déroulant majoritairement en Afrique, entrait dans les salles obscures. Black Panther a réalisé un carton au box-office et est le tout premier film de super-héros à être nommé aux Oscars dans la catégorie du meilleur film.

À l’époque, Chadwick Boseman devient un vrai symbole pour des millions d’Afro-Américains, alors qu’Hollywood était secoué par les polémiques #oscarsowhite et #metoo. Et le symbole est toujours bien vivant, dans une Amérique profondément divisée par les inégalités raciales, alors que les protestations suite aux meurtres de George Floyd et Breonna Taylor secouent toujours le pays.

Quel avenir pour Black Panther ?

La disparition de l’acteur a évidemment compliqué la tâche pour Marvel, qui a déjà programmé depuis longtemps une suite aux aventures du super-héros, vu le succès du premier opus. Chadwick Boseman devait bien sûr en faire partie. Plusieurs solutions s’offrent au studio, mais aucune n’est encore officielle. Parmi les pistes, remplacer Boseman par un nouvel acteur n’obtient pas les faveurs de nombreux fans qui le jugent irremplaçable. Et il est toujours très risqué de mécontenter les fans. Annuler la franchise ne semble pas non plus être une option, tant l’attente est grande et la manne financière importante pour Disney.

Mais une autre idée fait de plus en plus parler d’elle à Hollywood. Si le personnage de T’Challa ne peut plus être joué par personne, autant faire changer le costume de main. Et ce serait à une femme que reviendrait la tâche de succéder à Chadwick Boseman, puisque c’est la petite sœur du personnage, Shuri, interprétée par l’actrice britannique Letitia Wright, qui pourrait reprendre le flambeau en tant que nouvelle Black Panther.