Ce qu'il faut retenir des Emmy Awards 2014

"Modern Family" a été sacré pour la cinquième année consécutive meilleure série comique
"Modern Family" a été sacré pour la cinquième année consécutive meilleure série comique - © BOB D'AMICO - ABC

La 66e cérémonie des Emmy Awards vient tout juste de s'achever, sacrant une nouvelle fois "Breaking Bad" et "Modern Family". Le point sur l'essentiel.

Un final en beauté pour "Breaking Bad"

Considérée comme l'une des meilleures séries de sa génération, le drama d'AMC s'est achevé l'an dernier après cinq saisons. Sacré deux années de suite meilleure série dramatique, "Breaking Bad" fait également la part belle à ses acteurs.

Récompensé en 2008, 2009 et 2010 de l'Emmy du meilleur acteur, Bryan Cranston a remporté une nouvelle fois le titre cette année grâce à son rôle de professeur de chimie qui se lance dans le milieu de la drogue. Les seconds rôles ne sont pas en reste puisque son acolyte Aaron Paul a été récompensé pour la troisième fois tandis qu'Anna Gunn, qui joue sa femme, a remporté son deuxième titre.

"Modern Family" égale le record de "Frasier"

En remportant le titre de la meilleure comédie pour la cinquième année consécutive, la série d'ABC avec Sofia Vergara et Ed O'Neill s'aligne sur le record de "Frasier". Diffusée sur NBC entre 1993 et 2004, l'oeuvre remporta l'Emmy de 1994 à 1998.

"Game of Thrones" et "True Detective", les grosses déceptions de la soirée

Pourtant grands favoris des Emmy Awards, les deux dramas phare de HBO sont repartis presque bredouilles de la cérémonie. Recordman de la soirée avec pas moins de 19 nominations, la série fantastico-médiévale n'a reçu qu'une récompense mineure (meilleure réalisation pour une série contemporaine ou fantastique pour l'épisode "The Law of Gods and Men"). Même déception pour "True Detective", qui n'a remporté que trois prix secondaires (meilleure réalisation pour l'épisode "Who goes there", meilleur casting pour un drama, meilleure direction artistique pour un drama en caméra unique) alors que ses deux acteurs principaux concouraient pour l'Emmy du meilleur acteur dans une série dramatique.

La mainmise des comiques

Une fois n'est pas coutume, la catégorie comédie est restée sur ses acquis. Outre le nouveau titre de meilleure série attribué à "Modern Family" (alors que les experts s'attachent à dire que cette cinquième saison est paresseuse), les acteurs ont également confirmé leur statut de comique en raflant le prix dans cette catégorie.

Nommé pour la cinquième fois dans la catégorie meilleur acteur de comédie pour son rôle de Sheldon Cooper dans "The Big Bang Theory", Jim Parsons a remporté cette année son quatrième prix tandis que Julia Louis-Dreyfus a été récompensée pour la 3e année consécutive dans la catégorie meilleure actrice de comédie pour son rôle de vice-présidente dans "Veep".

Le sacre de "Sherlock"

Grâce au dernier épisode de la saison 3, "Son dernier coup d'éclat", la série britannique de Steven Moffat a remporté le prix du meilleur scénario pour une mini-série ou téléfilm, du meilleur acteur pour Benedict Cumberbatch et du meilleur second rôle pour Martin Freeman.

Le drama passe néanmoins à côté de l'Emmy du meilleur téléfilm, remporté par "The Normal Heart". Porté par Julia Roberts, Mark Ruffalo, Jim Parsons et Matt Bomer, le film relate les ravages du sida dans les années 1980.

Le titre de la meilleure mini-série a quant a lui été attribué à "Fargo", adapté du film des frères Cohen et qui aura droit à une deuxième saison.

Netflix repart bredouille

Une fois encore, le sacre de la télévision sur Internet n'aura pas eu lieu. Succès public, "House of Cards" et "Orange is the New Black" n'ont pas convaincu les professionnels de la télévision américaine. Nommée dans 12 catégories, la comédie sur la vie des femmes en prison n'a obtenu qu'une seule récompense mineure, attribuée à Uzo Aduba dans la catégorie meilleure actrice invitée.

Le drama politique avec Kevin Spacey est quant à lui reparti sans rien malgré des nominations dans la catégorie meilleur acteur et meilleure série dramatique.

Jon Hamm, le perdant magnifique

Nommé sept années de suite dans la catégorie meilleur acteur pour son rôle de Don Draper dans "Mad Men", Jon Hamm n'a jamais remporté la précieuse statuette. Grâce à sa nouvelle défaite face à Bryan Cranston, l'acteur détient désormais le record de nominations sans victoire dans cette catégorie.

 

AFP Relax News