"Castle Rock", une anthologie inspirée par l'univers de Stephen King, se prépare sur Hulu

Stephen King et JJ Abrams s'associent à nouveau pour mettre sur pied "Castle Rock", une série qui reprendra l'univers fantastique et horrifique du maître du suspens. Le résultat est attendu sur la plate-forme Hulu, qui avait déjà accueilli l'année dernière "11.22.63".

Stephen King et J.J Abrams unissent cette fois-ci leurs forces et leur talent pour une série qui ne se contentera pas de reprendre l'histoire d'un roman déjà écrit: "Castle Rock" prendra la forme d'une anthologie qui mélangera les personnages et les thèmes chers au romancier.

Chaque saison mettra en avant des personnages et des intrigues différentes, tout en multipliant les références aux saisons précédentes. Le teaser présenté par la société de productions de JJ Abrams, Bad Robot, fait d'ailleurs plusieurs références aux classiques de Stephen King. Le nom d'Annie Wilkes, l'infirmière de "Misery", y apparaît, tout comme ceux de Danny Torrance, le garçon de "Shining", John Caffey de "La Ligne verte" ou Pennywise, le clown de "Ca".

"Castle Rock" tient son nom d'une ville imaginaire créée par Stephen King. Situé dans le Maine, le lieu a servi de décor à plusieurs récits de l'Américain dont "Dead Zone", "Cujo", "La Part des ténèbres" ou "Bazaar". La ville est également évoquée dans "Sac d'os", "Ça" ou "Dôme".

"La Tour sombre", "Ca", "Brume" bientôt adaptés

Aussi perturbant et terrifiant soit-il, l'univers de Stephen King n'a de cesse de servir d'inspiration aux grand et petit écrans. L'année dernière, Stephen King et JJ Abrams s'étaient penchés ensemble sur "11.22.63", roman qui remontait dans le temps pour empêcher l'assassinat de JFK.

Dans les années à venir, la télévision américaine proposera deux nouvelles séries, sans compter "Castle Rock", basées sur le travail du maître du suspense. Spike TV s'est emparé de "Brume" ("The Mist"), roman de 1985 déjà adapté au cinéma par Frank Darabont, réalisateur de deux autres films tirés de Stephen King ("Les Évadés" et "La Ligne verte"). La nouvelle se présente comme un huis clos dans un supermarché du Maine où des dizaines de personnes se sont réfugiées pour échapper à d'étranges créatures apparues en même temps qu'une brume mystérieuse.

En 2018, les téléspectateurs découvriront "Mr Mercedes", série créée par David E. Kelley ("Ally McBeal") avec l'aide de Stephen King à la production. Paru en 2014, le roman se présente comme un thriller mettant en vedette Bill Hodges, un policier à la retraite. Cet enquêteur est encore hanté par une affaire qu'il n'est pas parvenu à résoudre avant la fin de sa carrière. Il décide alors d'accorder tout son temps libre à traquer le tueur à la Mercedes, qui avait causé un carnage en envoyant délibérément sa voiture au milieu d'une foule.

Côté cinéma, "La Tour sombre" avec Matthew McConaughey et Idris Elba arrivera en août dans les salles obscures, avec Ron Howard et Stephen King à la production. "Ça", avec Bill Skarsgard dans le rôle du clown terrifiant, sortira le 8 septembre aux Etats-Unis.