"Castle Rock", la série de J.J. Abrams et Stephen King, prend forme

Sissy Spacek
Sissy Spacek - © ROBYN BECK - AFP

Quatre acteurs, dont Sissy Spacek, ont rejoint la série, qui reprendra l'univers fantastique et horrifique de Stephen King. Quelques mois après son annonce, le projet, attendu en 2018 sur la plate-forme Hulu, commence à se préciser.

Depuis son annonce surprise en février dernier, "Castle Rock" n'avait pas donné de ses nouvelles. Mais ces derniers jours, son développement s'accélère avec la formation de son casting.

Quarante ans après avoir incarné Carrie dans l'adaptation de Brian De Palma, Sissy Spacek retrouve l'univers de Stephen King. Cette fois-ci, elle incarnera Ruth Deaver, une professeure à la retraite à la mémoire défaillante qui détient la clé d'un secret de la ville de Castle Rock. André Holland ("Moonlight", "American Horror Story") jouera son fils adoptif, un avocat spécialisé dans les affaires de peine de mort.

Melanie Lynskey ("Mon oncle Charlie", "Togetherness") héritera du rôle de Molly Strand, agent immobilier atteint d'un mal étrange. Jane Levy ("Twin Peaks") sera quant à elle Jackie, une historienne de la ville.

En ce qui concerne l'intrigue de la série, aucune avancée notable n'est à signaler. Il faut encore se contenter des informations livrées en février dernier. "Castle Rock" ne se basera pas sur un roman spécifique de Stephen King mais mélangera les personnages et les thèmes chers au romancier. Chaque saison mettra en avant des personnages et des intrigues différentes, tout en multipliant les références aux saisons précédentes.

Le teaser, présenté en février dernier par la société de productions de J.J Abrams, Bad Robot, faisait d'ailleurs plusieurs références aux classiques de Stephen King. Le nom d'Annie Wilkes, l'infirmière de "Misery", y apparaît, tout comme ceux de Danny Torrance, le garçon de "Shinning", John Caffey de "La Ligne verte" ou Pennywise, le clown de "Ca".

"Castle Rock" tient son nom d'une ville imaginaire créée par Stephen King. Situé dans le Maine, le lieu a servi de décor à plusieurs récits de l'Américain, dont "Dead Zone", "Cujo", "La Part des ténèbres" ou "Bazaar". La ville est également évoquée dans "Sac d'os", "Ça" ou "Dôme".

Son arrivée est attendue en 2018 sur Hulu, plate-forme qui a accueilli l'année dernière "11.22.63", mini-série avec James Franco adaptée elle aussi d'un roman de Stephen King.


AFP