Busan 2015 : avant-premières prestigieuses et classiques français

Shu Qi dans 'The Assassin' de Hou Hsiao-Hsien
2 images
Shu Qi dans 'The Assassin' de Hou Hsiao-Hsien - © All Rights Reserved

La 20e édition du Festival international du film de Busan, en Chine, démarrera le 1er octobre. Sa sélection de 304 films comprend notamment le premier film d'un réalisateur indien, l'adaptation d'un best-seller chinois et 10 classiques contemporains français.

La soirée d'ouverture sera marquée par la projection du drame indien "Zubaan", premier film du réalisateur Mozez Singh. Un choix qui semble audacieux, même si les membres de l'équipe de ce film hindi consacré à un jeune migrant idéaliste ne sont pas des inconnus.

Singh et son producteur Guneet Monga ont tous les deux travaillé sur "The Lunchbox" (cité au BAFTA et aux Oscars, récompensé à la Semaine de la critique à Cannes en 2013) ainsi que sur "Peddlers" (nommé à Cannes) et sur "Haraamkhor".

Vicky Kaushal, l'acteur principal de "Zubaan", est au générique de "Fly Away Solo", distingué cette année par la Fédération internationale de la presse cinématographique.

En clôture du festival, le 10 octobre, "Mountain Cry" est une adaptation du roman de Ge Shuiping. L'ouvrage a remporté le prix littéraire Lu Xun en 2004.

Le réalisateur Larry Yang en a écrit l'adaptation, très remarquée au Festival international du film de Pékin en 2014. Yuenting Lang campe le personnage principal, une veuve muette. L'icône hong-kongaise Nick Wang incarne le villageois qui la prend sous son aile.

Au programme des "Galas" : "The Assassin", réalisé par le Taïwanais Hou Hsaio-hsein. Avec ses 35 ans de carrière, le réalisateur est mondialement reconnu et a largement été encensé à Cannes. "The Assassin" est son premier film d'arts martiaux. Il sera sur les écrans chinois dès le 27 août.

Toujours au programme "Gala", Claude Lelouch et son "Un plus une" comptera parmi les réalisateurs français venus célébrer les relations franco-coréennes depuis 1886.

Le classique "Un Homme et une femme" (1966) fait partie de la programmation "My French Cinema", dans laquelle on trouve aussi "L'Heure d'été" d'Olivier Assayas, "Un Prophète" de Jacques Audiard et "Comment je me suis disputé... (ma vie sexuelle)" d'Arnaud Desplechin, dont le prequel "Trois souvenirs de ma jeunesse" est lui aussi présenté au festival.