"Burning" et "Capharnaüm" primés par l'Union de la presse cinématographique belge

Le Prix Humanum, remis à une œuvre servant de plaidoyer pour vivre en harmonie parmi différents peuples, est lui revenu à "Capharnaüm"
Le Prix Humanum, remis à une œuvre servant de plaidoyer pour vivre en harmonie parmi différents peuples, est lui revenu à "Capharnaüm" - © DR

Les films "Burning" du réalisateur sud-coréen Lee Chang-dong et "Capharnaüm" de la cinéaste libanaise Nadine Labaki ont été primés jeudi soir à Bruxelles par l'Union de la presse cinématographique belge (UPCB), composée d'une centaine de critiques et de journalistes.

Le Grand Prix a été attribué à "Burning", ainsi sacré meilleur film de l'année par l'UPCB. L'association considère le long métrage comme "un éprouvant drame sans issue, qui aborde les thématiques de la lutte des classes et de la jalousie compulsive, avec une mise en scène flamboyante au service d'un thriller imprévisible et d'une cruauté rare, doublé d'une critique virulente sur une jeunesse apathique". "Burning" s'est imposé face à "Cold War" de Pawel Pawlikowski, "Phantom Thread" de Paul Thomas Anderson, "Roma" d'Alfonso Cuaron et "3 Billboards, Les panneaux de la vengeance" de Martin McDonagh.

Le Prix Humanum, remis à une œuvre servant de plaidoyer pour vivre en harmonie parmi différents peuples, est lui revenu à "Capharnaüm". "Un film profondément humain, la réalisatrice jetant un regard cru et quasi documentaire sur des gens en quête d'un monde meilleur, alors qu'ils n'ont aucun espoir dans leur quotidien. Labaki place sa caméra à hauteur d'enfants et pose la question des 'frontières' aux spectateurs, qui longtemps entendront cette question : pourquoi m'avez-vous mis au monde? "