BRIFF : "Les filles d'Avril", le trouble familial

Récompensé par le prix du jury à Cannes dans la sélection Un Certain Regard, "Les filles d'Avril" de Michel Franco a été projeté à Bruxelles dans la compétition internationale du BRIFF.

Le film nous amène au Mexique, dans une maison en bord de plage. Loin de leur mère, Clara et Valeria mènent un quotidien tranquille en compagnie du petit ami de cette dernière, Matteo. Le jeune couple de 17 ans copule à tout va, le trio fait occasionnellement la fête ; un tableau assez classique d'une jeunesse hédoniste donc, à ceci près que Matteo et Valeria attendent un enfant, et entendent bien le garder. Quelque peu dépassés par les responsabilités, ils accueillent avec un certain soulagement l'arrivée d'Avril, la mère de Valeria, qui se révèle d'une grande aide à la naissance de l'enfant. Trop peut-être : la dynamique familiale se brouille, prenant une direction aussi étrange qu'inattendue.

De ce revirement narratif (qu'il vaut mieux découvrir par soi-même), contentons-nous de dire qu'il bousculera plus d'un spectateur. C'est une histoire particulière que nous raconte Franco — le genre de récit qu'on verrait plutôt dans un roman de gare ou dans un téléfilm d'après-midi, et pas dans un film d'auteur. Construisant une mise en scène assez détachée, le cinéaste évite soigneusement la dramatisation et l'affect qu'on pourrait pu attendre de lui, et tient en retrait le spectateur. Sa réalisation est contemplative, dépourvue de jugement, alors même que les actions erratiques de ses personnages provoquent l'étonnement. Difficile dans ces conditions de prendre parti pour qui que ce soit, mais peut-être ne sommes-nous pas censé exercés de l'empathie à leur égard. Quelle que soit l'intention précise de Franco, celle-ci manque de clarté. Trop incongru pour être pris complètement au sérieux, trop détaché pour susciter un intérêt marqué, "Les filles d'Avril" ne convainc que par petites touches, comme l’excellente performance d'Emma Suárez (qu'on avait déjà vu dans "Julieta" d'Almodovar) dans le rôle d'Avril.