"Brain Wave" : quand Kafka rencontre Burns

"Brain Wave" : quand Kafka rencontre Burns
"Brain Wave" : quand Kafka rencontre Burns - © Tous droits réservés

Le court métrage est une lente métamorphose, celle d’un visage en noir et blanc, signée Jake Fried.

 

La catégorie “Staff Pick Premiere” présente des courts métrages internationaux en avant-première. Sélectionnés sur le volet, les oeuvres qui en sortent sont souvent de qualité et singulières par leurs univers. Jake Fried est un artiste habitué de cette catégorie puisqu’il en a été 10 fois résident. “Brain Wave” est sa dernière réalisation. 

 

Il s’agit d’une pièce artistique composée de dessins - 1.440 en tout - qui défilent et donnent vie à ce personnage central presque lunaire. Il s’agit en fait d’un dessin de Fried qu’il a retravaillé autant de fois qu’il y a de dessins qui défilent. C’est en fait l’histoire d’une création, trait après trait, forme après forme. Ce film de 1 minute qui en résulte a en fait mis 7 mois à être créé et on devine pourquoi, tant chaque détail est précis. Après avoir scanné image après image, Jake Fried les a assemblées numériquement pour créer cette oeuvre vivante faite d’encre de stylo, de gouache et de café. Elle représente le côté perfectionniste de l’artiste mais aussi la lente décomposition des choses. 

 

Né en 1984, Jake Fried fut d’abord peintre avant de se tourner vers le dessin et la modification d’images. Il a toujours été fasciné par la métamorphose et la création, c’est pourquoi il est devenu ensuite animateur. Jake Fried est reconnu pour ses films expérimentaux qu’il a projeté au Tate Modern et au Sundance Festival, entre autres. Il travaille avec plusieurs marques célèbres dont Harley Davidson et Netflix et est également professeur d’animation vidéo au Massachusetts College of Art & Design à Boston.

 

Regardez “Brain Wave” (2019) de Jake Fried sur Vimeo en Staff Pick Premiere :