BIFFF debrief : "Vanishing Time : A Boy Who Returned"

BIFFF debrief : "Vanishing Time : A Boy Who Returned"
2 images
BIFFF debrief : "Vanishing Time : A Boy Who Returned" - © Vanishing Time

"Vanishing Time" était le premier film coréen de la fournée BIFFF 2017, et il n'augure que du bon pour le reste de la sélection. Le long-métrage de Tae-Hwa Um est en lice pour la compétition internationale. Il était diffusé en première belge jeudi soir.

 

Orpheline depuis peu, Su-rin arrive dans une nouvelle école près du chantier de son beau-père. Moquée pour son étrangeté et son comportement pas franchement amical, Su-rin a du mal à s'intégrer. Heureusement Sung-min, un jeune orphelin comme elle, lui tend la main. Ils commencent à passer du temps ensemble, il lui montre une maison abandonnée dans la montagnes, il lui sculpte des savons... Un jour, Sung-min et ses amis veulent aller voir les explosions dans la montagne, encadrées par la société du beau-père de Su-rin. Dans les hauteurs, les quatre enfants découvrent une grotte, qui abrite un oeuf étrange et lumineux. Tandis que Su-rin est repartie dans la caverne pour retrouver une pince à cheveux, Sung-min décide d'éclater l'oeuf. Les trois enfants disparaissent alors, la jeune fille est la seule retrouvée indemne. Les habitants spéculent sur un accident déguisé par la société de travaux. Plus tard dans la forêt, un vagabond d'une trentaine d'années dit s'appeler Sung-min...

 

Tae-Hwa Um signe avec "Vanishing Time" son premier long-métrage en tant que réalisateur. Ce n'est pas vraiment un hasard s'il se retrouve au BIFFF cette année puisque son film s'inscrit dans la pure tradition des films fantastiques coréens. Lui qui fut assistant-réalisateur sur Sympathy for Lady Vengeance du grand Park Chan-Wook reprend le flambeau de ce cinéma délicat, poétique et empli d'émotion. Le film est en effet une belle réussite, les effets spéciaux particulièrement propres, les images très soignées. Vanishing Time fait bien le travail, et l'on se laisse aller sans forcer dans cette histoire d'oeuf qui arrête le temps, qui est en fait une romance à travers les âges. La performance des acteurs est aussi à saluer, à l'image de la jeune Eun-soo Shin, qui n'est pas comédienne à la base mais chanteuse et danseuse. 

 

Vanishing Time : The Boy Who Returned de Tae-Hwa Um

Sorti le 16 novembre 2016