BIFFF debrief : "The Mermaid"

BIFFF debrief : "The Mermaid"
BIFFF debrief : "The Mermaid" - © Tous droits réservés

"The Mermaid" est le dernier-né déjanté du réalisateur superstar en Asie : Stephen Chow. Présenté au BIFFF mercredi soir, il concourt dans la compétition internationale.

 

Liu Xuan est un promoteur immobilier dont la seule motivation est l'argent. Allié à une femme d'affaire ils rachètent le "Golfe Vert", protégé par l'Etat parce qu'elle abrite une faune exceptionnelle. Ils installent des radars pour faire partir les dauphins et autres animaux marins mais les ondes sont tellement fortes qu'elles risquent des les tuer. C'est dans ce lieu, à l'intérieur d'une péniche échouée qu'a trouvé refuge une tribu de sirènes et autre homme-poulpe. Ils décident de tuer Liu Xuan pour pouvoir retrouver leur tranquillité et envoient Shan, une jeune sirène un peu perchée pour séduire le promoteur, le ramener et le faire tuer. Déguisée comme elle peut pour ne pas se faire découvrir, Shan parvient à se glisser à une fête du milliardaire flambeur et lui donner son numéro de téléphone. Séduit par les drôles de manières et la gaucherie de la jeune sirène, Liu en tombe amoureux... 

 

Stephen Chow est le maître du film parodique et absurde, en Asie il est une immense célébrité. Il aime à jouer sur les gags et le grotesque, ce qu'il fait bien-sûr dans The Mermaid. Mais ici, le film se transforme en une sorte de conte fantastique avec des sirènes, une épopée à portée presque écologique se dessine dans ces frasques foutraques et niaiseries romantiques. Le film a beau être un gros budget, il rencontre aussi un grand succès critique en Chine. The Mermaid est un film absurde franchement très drôle et réussi, à la fraîcheur marine, pour peu d'aimer l'humour de Chow.