"Beach Rats" : les identités tourmentées

"Beach Rats" : les identités tourmentées
"Beach Rats" : les identités tourmentées - © Tous droits réservés

Le film de la jeune réalisatrice originaire de Brooklyn Eliza Hittman a été projeté en avant-première au Sundance 2017, il est maintenant disponible dans le catalogue Netflix. 

 

Naviguant entre ses problèmes familiaux et sa quête d’identité, Frankie est un jeune homme perdu. Chez lui, son père souffre d'un cancer depuis plusieurs mois et le quotidien est rythmé par la maladie. La mère ne cesse de demander à son fils s’il a une petite amie et sa jeune soeur commence à sortir avec un garçon, elle devient une femme. Frankie traîne avec ses amis sur la plage, il fume des joints, se drogue et boit pour échapper à la réalité. Alors qu’il rencontre une fille intéressée par lui, il la traite avec dédain, avant de la reconquérir pour qu’elle soit sa petite amie. En parallèle, Frankie traîne sur un site de rencontres gay. Il va commencer à fréquenter des hommes plus âgés, ressentant le désir qu’il ne connaît pas pour les femmes. 

 

Le film américain d’Eliza Hittman est sorti dans les salles obscures en 2017 et a obtenu le prix de la mise en scène au Sundance Festival de la même année. "Beach Rats" a aussi été récompensé à Hambourg et Boston. Disponible depuis peu dans le catalogue Netflix, le long métrage évoque avec délicatesse et justesse la recherche identitaire d’un jeune homme, son apprentissage à la fois de la sexualité, du désir et de la vie alors que son modèle masculin s’éteint à petit feu. Eliza Hittman filme avec tendresse le corps masculin, le désir adolescent et la tourmente de Frankie. La réalisatrice et scénariste rend un bel hommage aux masculinités multiples. 

 

"Beach Rats" d’Eliza Hittman (2017) est à voir sur Netflix.