Barry Jenkins, Nicolas Winding Refn, David O. Russell... Amazon rattrape son retard sur Netflix

Barry Jenkins
Barry Jenkins - © ROBYN BECK - AFP

La plate-forme VOD du marchand en ligne américain parvient à attirer de plus en plus de grands noms du cinéma prêts à s'investir dans une série télévisée. Après Woody Allen, qui a ouvert le bal à l'automne dernier, Barry Jenkins, Nicolas Winding Refn, David O. Russell et Yorgos Lanthimos marcheront prochainement sur ses traces.

Ils sont nombreux les réalisateurs de cinéma à céder aux chants des sirènes non seulement des séries télévisées, mais aussi des plateformes VOD. Et parmi les derniers évoqués par la presse, bon nombre ont été approchés par celle d'Amazon.

Le dernier en date, Barry Jenkins, dont le film "Moonlight" a été sacré cette année aux Oscars, passera au format série avec l'adaptation du roman "The Underground Railroad" de Colson Whitehead, avec l'aide de Brad Pitt à la production. L'ouvrage évoque le Chemin de fer clandestin, réseau du XIXe siècle qui permettait aux esclaves noirs américains d'échapper à leur condition.

Depuis l'arrivée de Woody Allen avec "Crisis in Six Scenes" en septembre dernier, Amazon Prime enchaîne les projets prestigieux. Le Danois Nicolas Winding Refn ("Drive") prépare "Too old to die young", une série policière menée par Miles Teller. David O. Russell ("Happiness Therapy","American Bluff") réunira dans une même série Robert De Niro et Julianne Moore dans une histoire tenue secrète. Le Grec Yorghos Lanthimos retrouvera Colin Farrell, qu'il avait dirigé dans "The Lobster", pour une mini-série sur l'affaire Iran-Contra.

Fincher, Spike Lee et Gary Fukunaga pour Netflix

Petit à petit, Amazon rattrape son retard sur son grand rival Netflix, en jouant davantage à armes égales. Depuis son entrée dans l'univers de la VOD, ce dernier avait jusqu'ici accaparé la lumière, annonçant des collaborations avec Baz Luhrman ("The Get Down"), Lana et Lilly Wachowski ("Sense8"), soeurs derrière le succès mondial de "Matrix", ou Judd Apatow ("Love").

Netflix poursuivra dans les années à venir cette politique payante. Le service a une nouvelle fois accordé sa confiance en David Fincher, déjà à l'origine de son succès "House of Cards". Cette fois-ci, le réalisateur de "Seven" travaille sur "Mindhunter", l'histoire d'agents du FBI et de tueurs en série en 1979.

Spike Lee adaptera en série son film des années 80 "She's Gotta have it", sorti en français sous le titre "Nola Darling n'en fait qu'à sa tête". Le Brésilien José Padilha, qui a déjà collaboré à "Narcos", prépare une série sur la corruption au Brésil. Cary Fukunaga, qui s'est fait connaître sur HBO avec "True Detective", tournera cet été "Maniac", comédie noire adaptée d'un format norvégien, avec Jonah Hill et Emma Stone.