Après le retrait de "L'Interview qui tue !", "Pyongyang" de Gore Verbinski est annulé

"Pyongyang" de Guy Delisle est paru en 2003 chez L'Association
2 images
"Pyongyang" de Guy Delisle est paru en 2003 chez L'Association - © ©L'Association

Sony Pictures a renoncé à sortir le film "L'Interview qui tue !" parodiant un projet d'assassinat du dirigeant nord-coréen, après des menaces de pirates informatiques. Les studios New Regency ont suivi le mouvement en annulant le projet de film "Pyongyang" du réalisateur Gore Verbinski avec, au casting, Steve Carrell.

L'annonce de Sony de ne pas proposer à la diffusion son film dans les salles de cinéma, initialement prévue pour le 11 février, ni, par la suite, en DVD, Blu-Ray, streaming ou en téléchargement, agite actuellement le tout-Hollywood. Le studio justifie ce retrait par peur des menaces des pirates informatiques, quelques jours après le piratage massif des serveurs informatiques du groupe.

Cette information, critiquée par certains acteurs, dont Rob Lowe, présent au casting de "L'Interview qui tue !", a été suivie par celle des studios New Regency, qui ont préféré arrêter le développement de l'adaptation de "Pyongyang" avant même sa mise en production. Publié en 2003, ce roman graphique du Québécois Guy Delisle retraçait le séjour dans la capitale de la République populaire démocratique de Corée, d'un dessinateur-animateur venu superviser une série destinée à la télévision. L'auteur y décrivait son quotidien à grand renfort d'anecdotes et avec un ton décalé.

Sa transposition en thriller sur grand écran par le scénariste Steve Conrad ("La Vie rêvée de Walter Mitty") et le réalisateur Gore Verbinski devait compter sur la présence de l'acteur Steve Carell.

 

AFP Relax News


 

L'actualité culturelle vue par Yakana