"Apollo ou la vie sauvage" : la terre promise

"Apollo ou la vie sauvage" : la terre promise
"Apollo ou la vie sauvage" : la terre promise - © Tous droits réservés

Un court métrage français loufoque sur le futur de notre planète, entre l'anticipation et le brulesque.

 

Une navette spatiale approche d’une planète petit à petit. Un parachute se déploie. Un astronaute nommé Apollo débarque dans un champ verdoyant et commence à explorer le lieu. Des branchages et des troncs jonchent la zone d’atterrissage et l’homme en combinaison fait part de ses observations à l’ordinateur central. Apollo se trouve en fait, sans le savoir, dans la campagne parisienne, sur Terre. Le court métrage d’anticipation de Léo Favier nous transporte après une crise énergétique de grande ampleur, alors que plusieurs cosmonautes ont été envoyés collecter de l’uranium dans une autre galaxie. Sept décennies plus tard, l’équipage revient sur Terre en pensant découvrir une nouvelle planète habitable.

 

Le réalisateur de la série #propaganda, Léo Favier, s’est servi d’images de la NASA comme inspiration de ce film court. Malgré sa vision pessimiste globale, il réussit à insérer de l’absurde et du burlesque dans cette histoire d’exploration ratée. Apollo, le cosmonaute est un être seul et triste, à la recherche d’un but dans l’univers. Alors qu’il recherche une nouvelle planète pour l’humanité, il tombe à nouveau sur la Terre, on ne peut faire pire en terme d’ironie dramatique. 

 

Regardez le court métrage du jeune parisien Léo Favier : 

Et son interview pour Court-Circuit d’Arte :