Angèle interprète la voix française de Lola Bunny dans "Space Jam : Nouvelle ère"

Le 14 juillet prochain sortira au cinéma "Space Jam : Nouvelle ère". Au casting on retrouve l’icône de la NBA LeBron James mais aussi la chanteuse Angèle…

Comme dans le film sorti en 1996 avec le champion de NBA Michael Jordan, "Space Jam : Nouvelle ère" mêlera animation et prises de vues réelles. Si le personnage principal est incarné par LeBron James qui jouera son propre rôle de basketteur professionnel, au casting on retrouve également une voix bien connue des Belges : Angèle. C’est au personnage de Lola Bunny que la chanteuse et comédienne va prêter sa voix dans ce nouveau film "Space Jam". C’est sur Instagram qu’elle a annoncé la bonne nouvelle.

Le personnage de Lola Bunny est décrit comme étant la seule des Looney Tune à avoir vraiment la tête sur les épaules. "Lola possède déjà de solides bases en basket et, sous la tutelle de LeBron James, elle acquiert l’étoffe d’une vraie championne. […] Lorsque LeBron cherche à réunir une équipe dans l’univers des Tunes et lui rappelle qu’elle est la meilleure joueuse, elle est prête à endosser le maillot et à faire ce qu’il faut pour gagner le match."

Le pitch du film "Space Jam : Nouvelle ère": "LeBron et son jeune fils Dom sont retenus prisonniers dans un espace numérique par une intelligence artificielle malveillante. Le joueur de basket doit ramener son petit garçon sain et sauf chez lui, en faisant triompher Bugs, Lola Bunny et leurs camarades Looney Tunes – réputés pour leur esprit frondeur – face aux champions numérisés de l’intelligence artificielle en présence : une équipe de stars de la NBA et de la WNBA gonflée à bloc comme on ne les a jamais vus ! Les Tunes affrontent les Goons et, pour LeBron, c’est le combat le plus risqué de sa vie : il déterminera ses rapports avec son fils et prouvera à quel point il est important de rester soi-même. Les Tunes, prêts à partir à l’assaut, renversent les conventions, misent tout sur leurs talents inégalés et surprennent même "King" James en jouant d’une manière qui n’appartient qu’à eux."