Andréa Bescond : "On peut se sortir de tout dans la vie !"

Andréa Bescond au micro d'Hugues Dayez
Andréa Bescond au micro d'Hugues Dayez - © RTBF

Il y a bientôt cinq ans, la danseuse Andréa Bescond créait un spectacle intitulé "Les chatouilles ou la danse de la colère", récompensé en 2016 par le Molière du meilleur "seule en scène". Aujourd’hui, encouragée par deux producteurs de cinéma, Andréa et son complice Eric Métayer signent l’adaptation de ce spectacle, largement autobiographique, au grand écran.

"Les chatouilles", c’est l’histoire d’Odette, une petite fille qui rêve de devenir danseuse-étoile. Ses parents l’encouragent mais, sans méfiance, la confient souvent à leur vieil ami Gilbert. Ils ne se doutent pas une seconde que Gilbert est pédophile, et va violer à plusieurs reprises Odette. Pendant toute son adolescence, celle-ci va devoir vivre avec ce traumatisme, avec un sentiment de honte et le poids du secret. Devenue adulte, elle tente de se libérer de ce poids en allant consulter une psy, pour tout lui raconter : ses excès, son refuge dans la drogue, son impossibilité de construire une relation de couple, sa difficulté de parler à sa mère…

Avec Eric Métayer, Bescond ne s’est pas contentée de faire du théâtre filmé : son long-métrage, articulé autour des séances d’Odette chez sa psy, multiplie les allers-retours entre le passé et le présent, les trouvailles visuelles et narratives. Et surtout, malgré son sujet dur et bouleversant, le tandem a réussi à insuffler de la poésie et même de l’humour. Pour toutes ces raisons, parce qu’on rit et que l’instant d’après on a la gorge serrée, il FAUT voir "Les chatouilles" : c’est une ode à la vie, quoi que la vie nous réserve…

L'interview intégrale d'Andréa Bescond