Almodovar, Assayas, Jarmusch et des stars au 69e Festival de Cannes

Olivier Assayas est l'un des quatre réalisateurs français sélectionnés en compétition officielle à Cannes
Olivier Assayas est l'un des quatre réalisateurs français sélectionnés en compétition officielle à Cannes - © AFP PHOTO/MARTIN BUREAU

Des réalisateurs habitués de la Croisette comme Pedro Almodovar, Jim Jarmusch, les frères Dardenne ou Olivier Assayas seront en compétition aux côtés de nouveaux venus lors du 69e Festival de Cannes, qui fera la part belle aux stars américaines ou françaises.

Les acteurs Kristen Stewart, Ryan Gosling, Russell Crowe, Charlize Theron, Marion Cotillard, Vincent Cassel, Léa Seydoux, Adèle Haenel, Juliette Binoche et Isabelle Huppert fouleront le tapis rouge du Festival, qui se déroulera du 11 au 22 mai.

"C'est un festivals à stars, c'est un festival d'auteurs et c'est un festival où il y aura une extraordinaire diversité géographique" cette année, a commenté le délégué général du Festival Thierry Frémaux, en charge de la sélection, lors d'une conférence de presse.

Au total, 49 films de 28 pays ont été retenus, sur les 1.869 proposés. Parmi eux, vingt sont en compétition pour la Palme d'or, remportée l'an dernier par "Dheepan" du Français Jacques Audiard.

"C'est une compétition qui fera la part belle à des gens dont vous connaissez le travail (...) mais aussi à de nouveaux entrants", a souligné Thierry Frémaux.

Le plus grand rendez-vous mondial du 7e Art comptera trois Américains en compétition, Sean Penn, Jim Jarmusch et Jeff Nichols.

Le premier présentera "The Last Face", romance sur fond d'humanitaire avec Charlize Theron, Javier Bardem et Adèle Exarchopoulos. Trois ans après avoir été dans la course avec "Only Lovers Left Alive", Jim Jarmusch reviendra pour "Paterson" avec Adam Driver ("Star Wars: le réveil de la force") en chauffeur de bus.

Quant à Jeff Nichols, en lice en 2012 avec "Mud", il sera là pour "Loving", sur un couple confronté au racisme en Virginie dans les années 50.

Hors compétition, Steven Spielberg montera les marches pour "Le Bon Gros Géant", son adaptation du roman de Roald Dahl, tout comme Jodie Foster et ses acteurs Julia Roberts et George Clooney pour "Money Monster". Les stars Ryan Gosling et Russell Crowe seront aussi sur la Croisette pour "The Nice Guys", un polar de Shane Black.

En lice pour la Palme d'or, le Canadien Xavier Dolan, prix du Jury en 2014 pour "Mommy", montera les marches pour "Juste la fin du monde", drame familial avec une pléiade de stars, dont les Français Marion Cotillard, Vincent Cassel et Léa Seydoux.

- Assayas, Dumont, Garcia et Guiraudie -

Les Français seront quatre cette année en compétition. Olivier Assayas, dans la course il y a deux ans pour "Sils Maria", présentera "Personal Shopper", histoire de fantômes dans le milieu de la mode avec Kristen Stewart. Elle "sera l'une des reines de Cannes" car elle figure aussi au casting du film d'ouverture, "Café Society" de Woody Allen, selon Thierry Frémaux.

Seront également en lice Alain Guiraudie ("L'Inconnu du lac") pour "Rester Vertical", Nicole Garcia pour "Mal de pierres" avec Marion Cotillard, et Bruno Dumont pour "Ma Loute", thriller burlesque sur les plages du Nord avec Fabrice Luchini, Juliette Binoche et Valeria Bruni-Tedeschi.

L'Espagnol Pedro Almodovar, qui a dû annuler une partie de sa promotion en Espagne à cause du scandale des "Panama Papers", sera là avec "Julieta", déjà sorti dans son pays.

Les frères belges Luc et Jean-Pierre Dardenne, deux fois Palme d'or (pour "Rosetta" et "L'Enfant"), tenteront quant à eux un triplé avec "La Fille inconnue", avec Adèle Haenel.

Sont aussi en piste le réalisateur néerlandais de "Basic Instinct" Paul Verhoeven pour "Elle" avec Isabelle Huppert, le Danois Nicolas Winding Refn pour "The Neon Demon" avec Elle Fanning, les Roumains Cristian Mungiu pour "Baccalauréat" et Cristi Puiu pour "Sieranevada", les Britanniques Ken Loach, 79 ans, pour "I, Daniel Blake" et Andrea Arnold pour "American Honey".

L'Allemagne, qui n'avait pas été en compétition depuis "très longtemps", selon Thierry Frémaux, sera là avec une nouvelle venue, Maren Ade pour "Toni Erdmann". Particulièrement bien représentée l'an dernier, l'Italie sera absente.

Pour l'Amérique latine, le Brésilien Filho Kleber Mendonça sera là avec "Aquarius". L'Asie sera également présente avec "The Handmaiden" du Sud-coréen Park Chan-Wook et "Ma'Rosa" du Philippin Brillante Mendoza.

L'Afrique, la Russie et le monde arabe seront en revanche absents de la compétition, mais présents dans les autres sélections.