Adèle Haenel et Thomas Cailley en interview pour les Combattants

Suite au décès de son père, Arnaud apprend avec son frère aîné à reprendre les rênes de la menuiserie familiale. C’est l’été, Arnaud passe ses soirées de loisirs sur la plage avec ses copains, lorsqu’il rencontre Madeleine, une jeune fille très "garçon manqué" qui ne tarde pas à le subjuguer. Obsédée par sa vision très pessimiste de l’avenir, Madeleine n’a qu’une obsession : apprendre au plus vite toutes les techniques de survie, et pour ce faire, s’inscrire à un stage de l’armée. Arnaud, lui, n’est pas plus convaincu que ça, mais décide sur un coup de tête de s’inscrire lui aussi au stage, pour ne pas perdre de vue la nouvelle élue de son cœur…

Le jeune réalisateur Thomas Cailley définit "Les combattants" comme "un film d’amour et de survie". Il y mélange deux genres au départ totalement antinomiques : la comédie romantique et le film d’action. C’est sa première originalité, la deuxième étant de proposer une incursion dans les stages d’initiation de l’armée française, un univers très rarement dépeint dans le cinéma français. Le résultat, c’est un film totalement à part, à la fois réaliste et plein d’humour, porté par un tandem de jeunes acteurs très convaincants : Kevin Azaïs et Adèle Haenel. Celle-ci, après un César du meilleur second rôle féminin très mérité pour le film "Suzanne", confirme son talent. Bref, voilà un OVNI à découvrir sans hésiter.

L'interview d'Adèle Haenel

L'interview de Thomas Cailley

 

 

Hugues Dayez